Errances d’Emanon

Errances d’Emanon

Titre original: 
Sasurai Emanon (さすらいエマノン)
Auteur(s): 
Genre: 
aventure, science-fiction, drame
Éditeur original: 
Tokuma Shoten (prépublié dans Comic Ryu)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection Latitudes)
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
6 septembre 2018
Nombre de tomes: 
3 (en cours?)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Traduction: 
Géraldine Oudin
Couverture: 
souple, papier vergé + rabats
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
208
Prix: 
15€

Résumé des tomes

Avis

Dans la continuité des Souvenirs d'Emanon, qui servait de présentation du personnage d'Emanon, Errances d'Emanon nous propose de découvrir quelques autres de ses voyages et rencontres. 

On retrouve la même patte graphique de l'auteur, de très bonne facture. De surcroît, le tome commence avec des très belles pages en couleur pendant toute sa première moitié. Et le passage ensuite en noir et blanc ne laisse pas pour autant de déception, les planches noir et blanc et couleur proposent chacune un charme particulier.
Concernant l'histoire, pour ma part je me sui ennuyée presque toute la totalité du tome. Il ne se passe presque rien, les dialogue me semble un peu creux alors qu'ils se veulent un peu envoûtant. Au moins, on peut dire que ça se lit vite et comme souligné au dessus, j'ai surtout pris du plaisir visuel, pour les ambiances et environnements que crée l'auteur. Sur la fin s'amorcent cependant quelques changements de cap dans l'histoire, notamment avec la confrontation avec Emanon et son frère jumeau. Nous avons donc enfin une deuxième figure dans ce manga digne d'intérêt. La suite pourrait donc devenir plus intéressante. Mais si vous souhaitez découvrir mieux Emanon, il vaut mieux aller lire l'oeuvre précédent ce manga, Souvenirs d'Emanon. Je ne vais pas vous cacher non plus qu'en tant que personne détestant la cigarette, ça me débecte de voir Emanon toujours la clope au bec. En permanence. Même quand on la voit sortir du bain pas encore rhabillée. C'est un détail oui, ce manga relate d'une époque où fumer était monnaie courante et où il n'y avait pas de campagnes de sensibilisation. Mais il n'empêche que ça m'agace. 

Pour ceux qui aiment les ambiances posées, un peu rêveuses, ce manga est à tester pourquoi pas. Cependant à lui-seul il demeure assez peu consistant. Ki-oon le présente comme un one-shot (probablement parce que le titres des tomes de cette série varie), mais espérons que les tomes suivants sortent pour ne pas en rester là. 

Hanoko, un tome lu, le 17/09/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici