Enfer en bouteille (L')

Enfer en bouteille (L')

Titre original: 
Binzume no Jigoku
Auteur(s): 
Genre: 
drame, eroguro
Éditeur original: 
Kadokawa
Éditeur français: 
Sakka/Casterman
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2014
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Couverture: 
souple, cartonnée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
194
Prix: 
13,95€

Avis

"Ce seinen est un eroguro un peu soft par rapport à ce que j'ai déjà pu lire (Anamorphosis, Labyrinthe des Rasoirs (Le)...). Pour autant, il est assez intéressant à lire.
Les histoires proposées sont assez dramatiques, surtout la dernière narrant la triste de vie d'une soeur et d'un frère. Hanako prend soin de Michio, très laid et attardé, comme elle le peut, et cela passe bien entendu par la vente de son corps. Les obstacles qu'ils vont rencontrer sont tristes mais hélas assez réalistes du monde de l'après-guerre (du moins de l'image dure que je m'en fais).
Les autres histoires traitent essentiellement des péchés dans le sens biblique du thème. L'envie, l'avarice, la tentation du sexe... Nos personnages sont malmenés par leur conscience qui les mène souvent au drame. Aucune de ses histoires ne se finit vraiment bien. Le monde est sans pitié, même sur une île déserte ou pour un prêtre.
Le dessin est assez soigné. Plutôt réaliste, le chara-design dérange car nous rapproche un peu plus du monde réel. Les expressions des personnages sont palpables, et ils deviennent facilement grotesques. Le sexe reste présent dans le manga, par petites touches. Rien de très osé, et toujours justifié par l'histoire.
Dans l'édition française, j'ai apprécié les petits détails concernant les différentes histoires. D'où elles proviennent, ce qu'elles racontaient à la base... C'est intéressant, et la préface est de Moebius, un artiste français s'étant précocement intéressé au manga, et notamment à l'eroguro.
J'oubliais de le mentionner, mais le thème abordé et les scènes parfois un peu dures font que ce manga n'est pas à mettre entre toutes les mains. 

En bref, un seinen sympathique, dramatique, sur la dureté du monde et ses tentations." 

DDG, le 13/01/2014

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici