Enfant Insecte (L')

Enfant Insecte (L')

Titre original: 
Dokumushi Kozo
Auteur(s): 
Genre: 
Horreur, tranche de vie, drame
Éditeur original: 
Sobisha
Éditeur français: 
Imho
Date de sortie originale: 
1975
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
206
Prix: 
14€

Avis

"Ce manga est l'un de ceux dont on se passerait peut-être la lecture, et pourtant… J'entends par là que ni l'histoire, ni le graphisme ne vaut le détour. Malgré tout, on est attiré, comme hypnotisé, par ce titre qui commence à dater.
L'histoire fait immédiatement penser à La Métamorphose de Kafka. Fantastique dissonant, glauque, touchant à la transformation d'un enfant en insecte répugnant… C'est ce qui arrive à notre héros, déjà « mal né », si j'ose dire. Adorant les animaux, détestant l'école, rejeté par sa famille, il se fait piquer par une chenille rouge et devient, lui aussi, un insecte. Ejecté par le monde entier, son esprit se transforme également et il perd toute humanité. Tragique, pas de happy end.
Je n'ai pas spécialement été emballée par l'histoire. J'ai malgré tout accroché car on se demande jusqu'où descendra l'enfant-insecte dans son drame. Les scènes dégoûtantes sont légion, comme dans les autres titres que j'ai pu lire de ce mangaka traumatisé. Il y a du sang, de la bave, du poison… Tout ce qui dégouline et qui peut faire grimacer. La violence se retrouve également dans les gestes et la psychologie des personnages. Les parents veulent se débarrasser de l'enfant sans talent, la population fuit l'apparence informe du héros…
Graphiquement, c'est laid, informe, dissonant, ce qui colle plutôt bien à l'histoire. Certaines scènes sont, comme je le disais plus haut, sales et glauques. Le trait est gras, le dessin est sombre, brut. C'est, je pense, une force pour ce genre de titre, mais cela ne plaira pas à l'ensemble des lecteurs.
L'édition est superbe. Grand format, couverture noire, sobre, efficace. Le papier est épais, jauni, ce qui a son charme. Le prix est un peu élevé, mais au final, cela les vaut, au moins matériellement. 

En bref, un très vieux manga d'horreur véritablement dissonant. Ne plaira qu'à un public réduit. Accessoirement, interdit aux moins de 16 ans." 

DDG, le 21/03/12

"A mon tour de me lancer dans ce one shot d'Hideshi Hino. Servi par un dessin simple et clair, on retrouve peu de cases par pages et peu de texte. L'auteur se concentre, en peu de mots et d'images sur le destin tragique de cet enfant, tout en montrant que l'ignoble de L'enfant insecte est à l'image de ce que l'on lui fait vivre.
Un petit conte macabre, un peu court." 

Docteur Spider, 03/08/12

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici