Elle s’appelait Tomoji

Elle s’appelait Tomoji

Titre original: 
Tomoji (とも路)
Genre: 
Drame, tranche de vie, historique
Éditeur original: 
Futabasha
Éditeur français: 
Rue de Sèvres
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
21 janvier 2015
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Traducteur: 
Corinne Quentin
Couverture: 
Souple, glacée, mat avec rabats
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
170
Prix: 
17€

Avis

Au début du XXème siècle, Tomoji mène une existence paisible. Elle aide sa famille dans les tâches ménagères, ainsi qu’aux champs. Elle traverse les années, ne rechignant pas à la tâche et suit le cours de son existence.

 

Ce manga nous narre la vie d’une famille tranquille, qui connaîtra son lot de bonheur et de malheur, comme beaucoup d’autres. On y découvre le quotidien de gens simples, sans artifice, qui font tous de leur mieux. Bref, le genre de manga qu’il demeure assez relaxant et agréable à lire, mais dont on ne retiendra pas grand-chose à la fin. Il faut bien le dire, tout est assez homogène, que ce soit pendant les moments joyeux ou les moments plus difficiles. Je n’ai pas réussi à vibrer avec les personnages qui manquent d’éclat dans l’ensemble. De plus, comme tout est narré de manière épisodique, on n’a guère le temps de s’imprégner réellement de certaines situations.

Ce que je vais dire ensuite n’est pas vraiment un spoil puisque cela concerne l’interview bonus de Taniguchi mais sait-on jamais:

 

Les dessins sont du Taniguchi classique. Même si j’ai peu lu de ses mangas, sa notoriété fait que l’on connaît sûrement son style, de près ou de loin. J’aime beaucoup le soin apporté aux décors mais son character design me rebute toujours un peu. Pourtant, les illustrations de chapitre ont bien plus d’âme mais c’est lorsqu’elles sont empreinte d’une touche de semi-réalisme.

 

Ce manga ne se résume qu’à une introduction à une éventuelle suite qui ne verra pas le jour. En l’état, c’est un manga couci-couça.

 

Hanoko, le 27/11/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici