Dr Kotô

Dr Kotô

Titre original: 
Dr Kotô Shinryojo
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, romance,, tranche de vie
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Kana
Date de sortie originale: 
2000
Date de sortie en France: 
Janvier 2007
Nombre de tomes: 
25 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
25
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
206
Prix: 
7,35€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Le combat est double pour le Dr Kotô :
- Se faire accepter par la population, autrement dit qu'elle accepte de se faire soigner dans sa clinique plutôt que sur le continent.
- Réussir à opérer les gens avec le peu de moyens dont il dispose.
Un double challenge donc. Comment va s'en sortir le mangaka ? 

Le jeune médecin de Say Hello to Black Jack accomplissait le même genre d'action, il essayait de convaincre ses patients etc, de même ici, mais ça manque d'émotion. Peut-être parce que Takatoshi Yamada a choisi de ne pas jouer la carte du pathos, peut-être parce que le dessin se contente d'être correct. Peut être aussi parce que ce n'est que le début de l'histoire. En effet il y a des bonnes séquences émotions dans le tome 5. Si Say Hello to Black Jack joue beaucoup sur l'aspect "politique en milieu hospitalier tokyoïte", Koto à l'inverse essaye de couler des jours harmonieux sur sa petite île, c'est rafraîchissant. 

Quelles sont les particularités de ce docteur ? Il repère au 1er coût d'oeil dans la rue que les gens ont un problème de santé, et demande à l'infirmière de leur dire de passer. Ceux-ci refusent, essayant de se convaincre qu'ils n'ont rien, mais finissent toujours par la force des choses à se retrouver dans la clinique du dr kotô. Il leur conseille d'aller dans un hôpital du continent, parce qu'il n'a pas le matériel sur place, mais il fini par se débrouiller. C'est du moins la dynamique des histoires du 1er tome. La structure des histoires évolue. En effet au fur à mesure il se fait accepter par la population, et il récupère de plus en plus de matériel, il a donc un peu moins l'occasion de jouer le Mc Gyver du scalpel. 

Ce n'était pas gagné au départ, mais chaque tome recèle son lot d'histoires intéressantes, multipliant les situations où Koto devra exercer de façons fort différentes son talent.  

Un docteur qui a plus d'un scalpel dans sa manche. Une lecture agréable." 

Docteur Spider, 09/09/07
Tomes lus : 1, 2, 3, 5, 6
Tome 12 : 30/10/08

Voir, en plus "esthétique" : Skin, la beauté à tout prix

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici