Điện Biên Phủ

Điện Biên Phủ

Titre original: 
Điện Biên Phủ
Auteur(s): 
Genre: 
Récit de guerre
Éditeur original: 
Kadokawa Shoten
Éditeur français: 
Kana, collection Made In
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
Juillet 2007
Nombre de tomes: 
10 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (abandonné au 31 janvier 2010)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
170
Prix: 
12,50€
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

"A lire le résumé qui décrit une histoire qui ne semble pas plaisanter, faut-il se fier à une couverture et à des dessins si innocents ?  

Au premier abord c'est assez déroutant, car comme vous pouvez le voir tous les personnages ont un physique enfantin, limite kawai, alors que ce sont des adultes. C'est assez caricatural, et je ne l'entend pas comme étant une critique. C'est un peu comme South Park, tous les personnages ont le même modèle de dessin, et il suffit à l'auteur de rajouter ensuite la texture (couleur de peau, habits). C'est très réussi en tout cas, et ça tranche totalement avec la gravité du titre. Le dessin est mignon, très exagéré, mais également très fidèle (je pense aux habits vietnamiens) et en même temps très dynamique, il nous décrit des scènes folles (oh joie de voir des bras voler !). Autrement dit les scènes d'action sont totalement exubérantes, j'adore. 

Du coup comme ils ressemblent tous et toutes à des petites poupées, il est un peu difficile de déterminer au premier coup d'oeil s'il s'agit de garçons ou de filles. 

Sous ses aspects mélancoliques et innocents, l'histoire n'en demeure pas moins très violente, si on rigole, l'humour est noir, c'est une boucherie, à l'image des guerres. Il faut se demander quel est le message de l'auteur en montrant la guerre du vietnam sous l'aspect d'une relation entre un assassin vietnamien, et un innocent (?) photographe américain.  

Un très bon album." 

Docteur Spider, lu deux fois, 23/07/07

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici