City Hunter Rebirth

City Hunter Rebirth

Titre original: 
Kyou Kara City Hunter (今日から CITY HUNTER)
Auteur(s): 
Genre: 
Humour, romance, fantastique, action, ecchi
Éditeur original: 
Tokuma Shoten (prépublié dans Comic Zenon)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection shonen)
Date de sortie originale: 
2017
Date de sortie en France: 
7 février 2019
Nombre de tomes: 
2 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Traduction: 
Jean-Benoît Silvestre
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
180
Prix: 
7,90€
Rythme de parution: 
selon parution japnaise

Résumé des tomes

Avis

Quand nous étions jeunes, qui ne s’est jamais imaginé dans l’univers de son œuvre favorite, interagissant avec ses personnages, participant à son histoire avec notre touche personnelle? Et qui ne continue pas à le faire encore aujourd’hui ^^? Alors que nous classons souvent ça dans nos délires sans suite de fan, il y a des mangakas qui couchent ça sur papier et obtiennent une publication officielle, approuvée par l’auteur même d’après Ki-oon!

 

City Hunter Rebirth, c’est l’histoire d’une employée qui vit une existence sans relief, sans jamais avoir connu l’amour et travaillant dans une ambiance d’indifférence. Alors qu’elle se dit qu’il faudrait que son manga préféré ne soit pas son seul réconfort, elle se retrouve projetée dans l’univers de celui-ci, avec son corps de lycéenne. Après quelques recherches infructueuses sur son identité, elle place ses espoirs en ses héros préférés: Ryo et Kaori de City Hunter.

Le premier tome du manga propose de revivre plusieurs aventures de City Hunter avec le point de vue d’une fan, qui préfère cacher la vérité à son sujet. Ainsi, pouvant deviner tout ce qui va se passer, elle va essayer de faciliter la tâche de nos héros dans leurs péripéties, sans en révélant trop pour ne attirer trop l’attention sur elle. Ce spin-off s’adresse donc aux connaisseurs du manga original, qui pourront apprécier la fidélité mais aussi les différences représentées dans cette adaptation. Pour le moment, notre héroïne s’efforce de ne pas perturber le cours des choses, mais qui sait si elle ne dérape pas par la suite et renversera la tournure des événements! Ce premier tome peut s’avérer redondant à lire si on connaît City Hunter, mais les potentielles différences qui surviendront par la suite!

Niveau dessin, on s’y retrouve aussi. Sokura Nishiki s’est très bien approprié(e?) le style de Tsukasa Hojo afin de retranscrire son œuvre au mieux à travers cette adaptation. Cela était indispensable pour se sentir le plus plongé possible dans City Hunter. On voit par moment que le dessin peut-être perfectible, à certaines proportions exagérées par exemple, mais le niveau n’est vraiment pas mauvais!

 

Cela fait toujours bien de retrouver des personnages si emblématiques et attachants. Après, espérons que ce manga saura apporter sa part de nouveauté.

 

Hanoko, un tome lu, le 25/01/2019

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran City Hunter Rebirth / Kyou Kara City Hunter (今日から CITY HUNTER) (Seinen)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici