Booking Life

Booking Life

Titre original: 
Booking Life
Auteur(s): 
Genre: 
Médical, tranche de vie
Éditeur original: 
Kodansha
Éditeur français: 
Pika
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
190
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Édition arrêtée

Avis

"Un manga sur le don d'organes, voici quelque chose d'atypique ! Nous avions déjà eu droit à un ou deux titres où le héros avait bénéficié d'une greffe (Tokyo Ghoul ou encore Angel Heart), mais je n'avais pas encore eu connaissance d'un manga parlant du don.
Le héros, Kuzumi, échappe à la mort, alors même qu'il aurait pu être le donneur du nouveau coeur de la jeune Kirin. Mais il va bien, et décide de vouer sa vie à la cause du don d'organes, comme pour conjurer le sort. Aux côtés du docteur Kisaragi, Kuzumi va en apprendre beaucoup sur la greffe, et nous aussi.
Car le manga se veut très pédagogique. Le sujet est médicalement très pointu mais est traité ici avec simplicité. Le tout est plutôt intéressant, les histoires de vie présentées pour étayer les propos expliqués sont poignantes et permettent d'appréhender toutes les difficultés morales et techniques du don d'organes. En fin de premier volume, nous avons même droit à une interview d'un grand professeur français sur le sujet.
Puisque le manga voue sa cause au don d'organes, il apparait difficile d'avoir des personnages très profonds. Que ce soit Kuzumi ou Kirin, on sent bien qu'ils ne sont là que pour faire valoir la cause médicale. On ne s'attache pas vraiment à eux, en tout cas c'est ce que j'ai ressenti en lisant le premier tome.
Le dessin est assez vieillot je trouve. Je n'aime pas particulièrement le chara-design ou les décors. Cela reste détaillé mais le rendu final apparaît dans la moyenne basse. Ce n'est pas non plus à s'arracher les rétines. 

Bref, un manga atypique sur le don d'organes. Le débat est ouvert et le choix reste entièrement à vous, mais donner vos organes après votre mort permet de sauver des vies. Parlez-en à votre entourage

DDG, le 12/03/16, un tome lu.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici