Bloody Delinquent Girl Chainsaw

Bloody Delinquent Girl Chainsaw

Titre original: 
Chimamire Sukeban Chainsaw
Auteur(s): 
Genre: 
Horreur, ecchi, fantastique, action
Éditeur original: 
Kadokawa
Éditeur français: 
Akata
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2016
Nombre de tomes: 
11 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Prix: 
7,95€

Avis

"Après Reiko the zombie shop, Rei Mikamoto récidive dans le genre horreur-WTF ! Au programme toujours, de belles gonzesses aux gros nichons prêtes à en découdre avec des zombies. Et là, l'héroïne est munie d'une sacrée belle tronçonneuse ! Hémoglobine au rendez-vous !
L'histoire est totalement barrée. Une jeune scientifique folle transforme sa classe en monstres pour se venger des brimades qu'elle a subi. Seule Geeko échappe à ce sort, cette délinquante pas très commode toujours à l'écart. Et elle ne compte pas se laisser prendre. Munie d'une tronçonneuse, elle n'hésite pas à dézinguer quiconque lui casse les pieds. Et ils sont nombreux...
Vous l'aurez compris, le trash est au rendez-vous. ça découpe dans tous les sens, les explosions cadavériques sont nombreuses... Bref, c'est une véritable débauche d'horreur, pour notre plus grand plaisir. Totalement WTF (comme le nom de la collection dont le manga est issu), les situations abracadabrantesques et ubuesques se succèdent, non sans un humour noir bien choisi. Ah, et nous avons aussi droit à pas mal d'ecchi, l'ensemble des protagonistes féminins appréciant montrer leurs petites culottes et leurs très grosses paires de loches. Un manga pour adultes donc, dans la juste lignée de l'excellent Reiko the Zombie Shop.
L'héroïne Geeko est une frappadingue, au moins autant que l'antagoniste. J'aime beaucoup son côté impatient, nerveux et égoïste. Sous ses airs de délinquante, on sent bien qu'elle est sympathique, mais armée d'une tronçonneuse, ce n'est pas évident à déceler...
Le dessin est très particulier, on n'aime ou pas. Le chara-design est assez dérangeant, ce qui colle plutôt à l'histoire. Les détails sont légion et l'expression des personnages sert bien leur côté timbré.  

En bref, un manga complètement dingue, trash et sexy. Une formule efficace, vivement la suite !" 

DDG, le 24/06/16, un tome lu.

A noter la sortie en mars 2016 au Japon d'un film live.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici