Black★Rock Shooter - Innocent Soul

Black★Rock Shooter - Innocent Soul

Titre original: 
Black★Rock Shooter - Innocent Soul
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, drame, action
Éditeur original: 
Kadokawa shoten (Prépublié dans Young Ace)
Éditeur français: 
Panini manga
Date de sortie originale: 
2011
Date de sortie en France: 
2013 (le 15 mai)
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
2 (une simple et une intégrale)
Couverture: 
Souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
200
Prix: 
7,99€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Je m'étais plongée un peu dans l'univers de Black Rock Shooter à l'occasion de sa première adaptation en anime, l'OAV Black★Rock Shooter. Toutefois l'histoire de ce manga semble indépendante et n'avoir que peu de lien avec ce que l'on a déjà vu. Une oeuvre à prendre donc à part. 

Nous découvrons le Hazama, un monde vide entre celui des vivants et l'au-delà. Nous suivons l'histoire de la Black Star nommée, une jeune fille chargée d'éliminer les âmes chargées de regrets qui errent coincées dans le Hazama, incapables de lâcher prise dur leur vie éteinte. Entre esprit vengeur, esprit en mal d'affection, esprit purement maléfique, Rock et Ron, son guide pouvant se transformer en arme, ils auront du pain sur la planche. Alors qu'une black star est censée détruire les âmes errantes, Rick va développer une sensibilité particulière lui faisant avoir de la sympathie pour les esprits égarés et la pousser à trouver une alternative à l'annihilation violente. Une démarche qui l'amènera à réfléchir sur elle-même.
Black Rock Shooter - Innocent Soul avait presque tout pour plaire: son univers propre, des scènes d'action s'entremêlant à des scènes de drame, différentes Black Star pouvant éveiller la curiosité, une quête initiatique, etc. Et petit bonus sympathique, quelques touches d'humour amusantes. Mais le problème est que le manga est trop plat. On n'arrive pas à s'attacher aux personnages, l'action manque de rebondissements et le scenario, pas mauvais mais trop peu original, n'arrive pas à nous capter l'attention réellement. En outre, le système régissant le Hazama avec ces Black Star et les âmes, pas inintéressant, n'est pas toujours cohérent : par exemple, la Black Star doit chercher et déceler dans le Hazama les âmes tourmentées pour les purger, mais le Hazama n'est-il pas censé n'abriter que des âmes en peine, les autres rejoignent automatiquement l'enfer ou le paradis ? J'ai un peu de mal à pointer avec précision ce qui fait défaut à ce manga, mais il nécessite un petit quelque chose en plus.
Pour les dessins, ce sera fifty-fifty. L'auteure s'est assez bien appropriée le monde crée par Huke, que l'on aime ou pas sa version du character design. J'ai bien apprécié les ambiances qu'elle installe, représentant bien cette dimension du Hazama à la fois vide et où chaque petit foyer d'âme errante semble inexorablement isolé. Sa gestion des noirs, des blancs et du tramage contribue bien à immerger le lecteur dans ce monde. En revanche, le dessin des personnages laisse un peu à désirer, en particulier de l'anatomie. J'ai bien conscience du style voulu, très allongé et filandreux pour une esthétique à la fois lolita et mystique, mais un peu à l'instar de Soul Eater, ceci est la porte ouverte pour dessiner un peu n'importe comment. Les perspectives et proportions donnent plus l'air de quelque chose malhabile plutôt que seulement une exagération intentionnelle pour accentuer les sensations retransmises. On voit d'ailleurs que les scènes de combat manquent de clarté, qui découle des imperfections décrites précédemment.

Je n'attendais pas grand-chose de ce manga Black Rock Shooter - Innocent Soul et effectivement, nous n'avons pas grand-chose. Le manga n'est pas mauvais pour autant mais sa lecture n'apporte pas beaucoup. 

Hanoko, deux tomes lus, le 09/03/2015

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici