Black Paradox

Black Paradox

Titre original: 
Black Paradox
Auteur(s): 
Genre: 
Horreur, fantastique
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Couverture: 
Souple, cartonnée, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
236
Prix: 
12,50€

Avis

"Le dernier né de Junji ITO est enfin présent sur le site !
Pour une fois, ce one-shot ne comporte qu'une longue histoire, avec en bonus deux pages d'une autre historiette et une histoire d'une trentaine de pages.
Le scenario principal nous plonge donc dans l'univers du suicide, avec quatre personnages voulant en finir ensemble. Ils se sont connus sur un site spécialisé en la matière. Évidemment, ils ne vont pas pouvoir arriver au bout de leur acte car des évènements étranges vont se produire. En l'occurrence, un des personnages va apporter au groupe une richesse insoupçonnée mais tellement dangereuse...
La seconde histoire nous parle d'une femme à la langue démesurée qui s'attaque aux passants pour les lécher. Miam miam.
L'historiette de deux pages nous propose une vision d'un futur bien sombre, où les espèces du passé ne sont plus ce qu'elles étaient...
Comme toujours, les histoires de Junji Ito sont terriblement bien ficelées, avec une gestion du suspens et de l'oppression impressionnante. Ce qui arrive à nos quatre héros est bien sombre et étrange, d'autant que chacun a droit à son petit "souci", en plus d'un gros en commun. La personnalité des protagonistes est plutôt bien développée et tous sont effrayants dans une moindre mesure. Encore un travail de maître.
Le coup de crayon est toujours le même, fin et plutôt réaliste. L'angoisse et l'étrange sont bien dépeintes, le lecteur est forcément pris à la gorge. La seconde histoire est bien dégueulasse, et le dernière en bonus est en couleurs sur papier glacé.
Je tiens à signaler que, pour une fois, j'ai le sentiment que les personnages sont plus mis en avant que les évènements glauques qui leur arrivent. Les quatre ont leur place et aucun ne semble lésé par rapport aux autres. Ils se complètent bien et permettent de donner plusieurs angles d'attaque à l'histoire. C'est rondement mené, en somme. 

Au final, Junji ITO n'en finit pas de nous surprendre. J'en veux encore !" 

DDG, le 11/11/12

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici