Black Bullet

Black Bullet

Titre original: 
Black Bullet (ブラック・ブレット)
Genre: 
Thriller, action
Éditeur original: 
ASCII Media Works
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2016
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,50€

Avis

"L'histoire de ce manga nous plonge dans un futur post-apocalyptique. Des parasites ont eu raison de l'humanité et ses survivants se terrent derrière de gros boucliers pour survivre. Pour combattre le virus qui envahit malgré tout la ville, des agents de la sécurité civile veillent. Nous suivons les missions de deux d'entre eux, Rentaro et Enju. Rentaro est la Promoter d'Enju, c'est à dire son guide. Car Enju n'est pas une petite fille ordinaire : c'est un Initiator, un hybride entre un humain et un Gastrea, les parasites qu'ils combattent.
Le duo est plutôt sympa à suivre. Un lycéen un peu buté et une gamine mutante, amoureuse de son partenaire de travail, c'est assez efficace. Cela apporte nombre de situations humoristiques allégeant le côté dramatique de l'histoire. En effet, Enju n'a pas la vie facile en tant qu'hybride, et la situation des humains n'est pas rose malgré l'allure désinvolte du quotidien des habitants de Tokyo. Le virus parasite Gastrea (qui me fait penser à une gastro, quand même) attaque les gens et les transforme en monstre dévastant tout sur leur passage. C'est contagieux et donne lieu à des drames terribles. Le combat est rude, ce qui permet d'assister des scènes très dynamiques.
Le chara-design est chouette, j'aime particulièrement le style d'Enju, en plus de sa personnalité. Le trait est maîtrisé, assez "shonen". Il me fait un peu penser à Blue Exorcist (sans doute une ressemblance entre les deux héros).
Je ne vois pas quoi ajouter si ce n'est que le premier tome m'a donnée envie de lire la suite et de m'intéresser à l'anime originel. Un thriller d'action fort en pomme ! 

DDG, le 24/02/16, un tome lu.

D'autres bêbêtes dans Blue Gender.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici