Billy Bat

Billy Bat

Titre original: 
Billy Bat
Genre: 
Historique, thriller, drame
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Morning)
Éditeur français: 
Pika (collection seinen)
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
14 mars 2012
Nombre de tomes: 
20 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
20
Nombre d'éditions en France: 
1 de poche
Traduction: 
Chollet Sylvain
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
200
Prix: 
8,20€

Résumé des tomes

Avis

Un auteur de comics d’origine japonaise découvre qu’il aurait inconsciemment copié le personnage d’un autre. Intègre jusqu’au bout de la plume, il vole vers l’autre bout du monde à la recherche de l’auteur de ce character design. Sauf qu’il ne va pas seulement retrouver l’auteur mais récolter aussi tout un tas de problème épineux. Impliqué malgré lui dans ses meurtres et dans des complots révolutionnaires, il se fait balloter à droite à gauche par tout le monde sans savoir que faire, avec pour guide son personnage dont le contrôle lui échappe totalement…

 

Naoki Urasawa frappe encore en matière de thriller percutant. Accompagné cette fois par son compère coscénariste Takashi Nagasaki, il nous livre un récit tout aussi prenant que mystérieux. Un scenario à suspense et des éléments historiques se conjuguent en général à merveille, car notre curiosité demeure piquée au plus haut point à l’idée de découvrir comment des auteurs vont réinterpréter l’Histoire par leur fiction. De plus, la richesse des dialogues nous interpellent forcément et nous accroche.

Nous suivons cette grande machination à travers les yeux d’un héros qui essaye de faire au mieux alors que les enjeux de son implication le dépassent. Le choix convient très bien pour s’identifier à lui et il se révèle très attachant, mais à l’inverse, c’est le genre de héros un peu trop cliché pour ce type de récit.

Cependant, le manga va suivre plusieurs protagonistes à des époques et lieux différents. Ce qui m’a permis d’y trouver mon compte car les autres personnages m’ont plus plu que ceux dans l’histoire principale (la jeune mariée, le ninja etc.). Très vite, la figure de Billy Bat transcende complètement les personnages et semble les manipuler tous indirectement pour influencer le cours de l’Histoire et marquer les époques. Il faut bien le dire, cette formule, c’est quitte ou double. Les auteurs s’engagent sur une pente glissante et laissant croire que Billy Bat serait une représentation de dieu (je ne spoile rien, cela est implicitement exprimé dès le tome 2)... ou le diable selon les points de vue. Je ne sais pas du tout où ils vont en venir et si le tout ne risque pas de partir complètement en vrille, si ce n’est pas déjà le cas. On pourra aussi trouver ça extrêment prétentieux ou blasphématoire (étant athée ce n'est pas mon cas). Néanmoins, pour sûr, l’envie d’observer l’évolution de toute cette affaire ne s'en ressent pas moins.

En tout cas, cette narration permet une belle variété des histoires, certaines sont de belles anecdotes, d’autres s’orientent plus action, mais on garde le fil conducteur du côté thriller de l’histoire. Le dessin reste dans le style auquel nous a habitués l’auteur. Personnellement j’aime quand des auteurs arrivent à nous surprendre mais à défaut, ce manga demeure de très bonne qualité, que ce soit dans le dessin des personnages, la richesse des décors, la mise en page etc. D’ailleurs les quelques scènes d’action sont bien cool.

 

Ce manga commence très bien, mais il s’annonce comme un pari risqué de la part des auteurs. Tout Naoki Urasawa qu’il soit, j’espère qu’il ne se cassera pas les dents sur la suite.

 

Hanoko, trois tomes lus le 24/07/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici