Bandit 7

Bandit 7

Titre original: 
Bandit 7 (バンディセブン)
Auteur(s): 
Genre: 
Action, fantastique
Éditeur original: 
Shinchosha (prépublié dans Bunch comics)
Éditeur français: 
Vega (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2017
Date de sortie en France: 
13 juin 2019
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 de poche
Traduction: 
Vincent Zouzoulkowsky
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
8€

Avis

Bienvenue dans le quotidien de deux hommes travaillant comme courtiers bien particuliers, où les muscles et les fusillades sont leur lot quotidien. Leur clientèle: diverse et variées, tant que cela paye bien!

 

Bandit 7 entre directement dans le vif du sujet dans une ambiance assez fofolle. Nous sommes directement plongés dans l’une des missions de nos deux héros. Ça dézingue à tout va sans soucier de dommages collatéraux, n’importe quel passant dans la rue peut provoquer un gros fatras où quelqu’un finit toujours zigouillé. Au milieu de ce joyeux no man’s land, certains tentent de faire entendre leur parole politique, d’autres intrigues pour leurs propres intérêts. Il y a quelques soupçons de bons sentiments par-ci par-là, j’aurais aimé que ce soit encore plus cynique pour rendre le manga vraiment fou. Bandit 7 inclut aussi une part de fantastique, avec cette histoire d’apôtres venus sur Terre, dotés de pouvoirs surnaturels.

Pour le moment, l’univers demeure un peu confus, d’autant que le scenario avance très vite sans aller dans les détails. Mais cela reste globalement assez fun à lire, pas besoin de chercher midi à quatorze heures. Les deux héros sont plutôt tripants, pas aussi clichés qu’ils ne le laissent paraître au premier abord. Je dois dire que je reste assez perturbée par les bottes que porte Hugo, qui contrastent avec son style grosse brute. Mais ce genre de petit détail font qu’on retient plus le personnage par rapports aux autres dans le même genre dans d’autres mangas.

Le dessin est très cool globalement, bien dynamique, avec un character design plutôt bien fichu. Les scènes d’action sont hyper dynamiques, bien qu’un peu embrouillées. On peut voir parfois quelques approximations dans l’anatomie des personnages ou les perspectives, mais pour le coup, cette petite carence de rigueur m’amuse plutôt que me gêne.

 

Ce premier tome offre un bon divertissement, en attendant de voir comment tout ce petit monde se précisera par la suite. Et si vous voulez quelques chose d'encore plus déjanté, vous pouvez poursuivre avec Blood Blockade Battlefront.

 

Hanoko, un tome lu 19/06/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici