Amer Beton

Amer Beton

Titre original: 
Tekkon Kinkreet
Auteur(s): 
Genre: 
Drame
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
1994
Date de sortie en France: 
2003
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
2 (édition normale + édition trois volumes en un fourni par exemple avec l'édition collector du DVD du film Amer Béton)
Couverture: 
Souple+ jaquette (édition normale), cartonnée glacée (édition intégrale)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
215 (édition normale), 615 (édition intégrale)
Prix: 
8€€40 (édition normale) 27,50€€ (édition intégrale)
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Je n'ai pas vu le film Amer Béton qui est tiré de ce manga, pour une fois je vais donc faire les choses dans le bon ordre en commençant par l'oeuvre originale que voici. 

J'aime beaucoup l'univers assez délirant mis en place par l'auteur. La ville des deux héros est très folklo, tout autant que son scenario: deux gamins qui font la misère à tout le monde. Noiro et Blanko sont très mystérieux, on ne sait guère d'où leur vient leur espièglerie et une telle capacité à tabasser les autres (apparemment ce sont tous deux des pratiquants de karaté), leur passé reste inconnu. On suit leurs diverses escapades qui les ont menés au coeur d'un conflit de yakuza et de gangs de rue. La narration de ce manga est excellente, l'univers installé étant tout aussi fou qu'intriguant, on se demande bien ce qu'est cette ville japonaise chelou qui est dominée par deux mômes hyper violents.
Le dessin est lui aussi très bons, des traits incertains mais maîtrisés, allant parfaitement de paire avec le scenario du manga. Aucun personnage n'a l'air normal que ce soit aussi bien les criminels que les flics, ils ont tous un caractère étrange, des manières parfois bizarres et ils n'ont pas l'air très net. On remarque l'absence étrange de personnages féminins.
Malgré tout cela, le manga reste assez touchant, nos deux petits gaillards se montrant très attachés l'un à l'autre et très attachants pour le lecteur. 

Ainsi, ce manga a de quoi amuser tout en installant un certain malaise dans son ambiance si particulière, à ne pas mettre entre n'importe quelle main au vu de certaines scènes violentes. Manga dévergondé mais pas complètement zinzin, à tester il vaut le détour.

Hanoko, un peu plus de la moitié de l'édition intégrale lue, le 22/08/09

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici