épisode 7

épisode 7

Tsuchimikado Arima vient emmener Adashino Benio et Enmadô Rokuro pour une épreuve spéciale. Il les dépose dans une villa ultra luxueuse pour qu'ils y vivent tous les deux dans un nid d'amour. Il leur fait préparer une chambre commune, ainsi qu'une chambre individuelle à chacun pour le début. Toutes leurs affaires ont été déménagées sur place. Et il s'en va en emportant Kinako avec lui.
Quand les deux se rendent dans leur chambre respective, Arima actionne une commande à distance : le mur séparant leur chambre s'ouvre et les deux pièces pivotent à l'oblique. Arima par télétransmission leur indique que leur première épreuve, dans laquelle ils ne pourront pas compter sur leurs pouvoirs d'exorciste, consiste à accéder au conduit d'aération en haut pour sortir et rétablir l'inclinaison normale de leur chambre avec le bouton à l'extérieur. Tous deux doivent coopérer pour accéder au conduit, en se hisser vers lui grâce au mobilier fixé au sol. Peu habitués à travailler ainsi main dans la main, Rokuro et Benio éprouvent une gêne mais ils réussissent. Dans le conduit, Rokuro reçoit un appel de Ryôgo qui aurait besoin de soutien pour une attaque d'Impurs. Au bout du conduit, Rokuro et Benio doivent répondre à une énigme. Rokuro s'énerve tandis que Benio lui dit de garder son calme, chose que son défunt frère lui a enseignée. À eux deux, ils trouvent la réponse et réussissent à sortir.
Ils vont aider Ryôgo et les autres puis une fois le travail terminé, Rokuro fait remarquer à Benio qu'elle a perdu l'un de ses élastiques à cheveux. En voyant sa panique, il l'aide à le chercher et le retrouvent en fait à la villa. Rokuro questionne Benio qui lui apprend que ses deux élastiques à cheveux sont des cadeaux de son défunt frère jumeaux. À la mort de leurs parents, ils furent séparés et elle apprit que son frère serait mort lors d'une conjuration d'Impur. Rokuro envie quand même son sort d'avoir connu sa famille d'origine, lui qui a été abandonné et recueilli par des Onmyouji.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici