Shingeki no Bahamut

épisode 9: Decision in the Wailing Woods

épisode 9

Titre original: 
Decision in the Wailing Woods

Le chevalier Gaurin ainsi que tous les gardes personnels du roi ont été assassinés. Des mèches de cheveux blonds ont été trouvées sur les lieux. Aussitôt, le roi accuse Jeanne et la fait enfermer au cachot en attendant le jour de sa sentence.
Lavalley envoie différents régiments à la recherche d'Amira. Il confie en secret à Kaisar le pendentif pour lui permettre de la retrouver en premier et de l'aider à atteindre Brodosia.
Dans les geôles, le démon qui a envoûté le roi tente de corrompre Jeanne à son tour pour qu'elle cède à la haine. Cependant, Jeanne résiste à ses propositions.
Rita de son côté, a senti les envoûtements qui ont été utilisés dans le château et en piste l'origine. Elle trouve une cave pleine d'ingrédients pour des sortilèges, ainsi qu'un cercle satanique tracé au sol.

Favaro et Amira traversent une forêt où ils seront rattrapés par l'unité de Kaisar. Soudain, Favaro, Amira et Kaisar se font happer dans une dimension parallèle. Ils voient une sorte de corne plantées dans le sol. Après la tentative échouée de Kaisar et Amira, Favaro réussit à la sortir du sol. S'élève alors un dragon millénaire, le Grand Observateur, qui avait cette épine de Bahamut planté dans sa patte depuis deux mille ans. Favaro a de nouveau une étrange vision impliquant Bahamut. Le dragon leur apprend que si Amira poursuit son voyage, le sceau de Bahamut se brisera indubitablement, à moins qu'elle ne reste vivre ici pour l'éternité. Favaro rétorque cependant qu'il ne tient qu'à chacun de changer son destin. Les trois repartent, le dragon prend Favaro à part et lui révèle que la clef ne peut invoquer les autres clefs en Zeus et Satan, seulement si elle réside dans un corps humain. Hors Amira étant mi-démone mi-ange, elle a annihilé cette possibilité et l'éventuelle libération de Bahamut serait définitive. Le seul moyen d'empêcher cela serait de tuer Amira.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici