Requiem from the Darkness
Visuel Requiem from the Darkness / 京極夏彦 巷説百物語 (Kyōgoku Natsuhiko Kōsetsu Hyaku Monogatari) (Animes)

Épisode 8: L’arme du mal

Momosuke rend visite à son frère et fait la connaissance de son majordome Jihei. Momosuke lui demande de quoi il voulait lui parler après le courrier qu’il lui a envoyé mais son frère affirme ne pas lui avoir écrit de lettre, et Momosuke ne la retrouve plus dans ses affaires. Son frère en profite pour lui demander son aide sur une affaire : l’un de ses collègues à la police de Hachioji, Hama Kijuro, vient d’être retrouvé mort, une pierre en pleine tête et ne connaît aucune arme capable de projeter ainsi un caillou.  Momosuke pense alors aux Nobusumas, des écureuils volants, suceurs de sang selon la légende. Un autre animal folkorique, le Nodeppo, serait capable de lancer les nobusumas.

Momosuke accompagne son frère à une réunion avec les autres policiers et Momosuke parle de créatures capables de lancer des pierres avec une grande force. Le chef n’y croit pas et ordonne de fouiller la montagne.

Le soir, Matashiro, l’un des policiers, va chez les Yamaoka. Il leur révèle que Kijuro n’a pas été tué par un esprit. Il leur apprend que les pirates de Seto, dirigés par Shimazo, détenaient une arme capable de projeter des pierres. Lui-même en a fait partie par le passé, tout comme Kijuro. Un jour, ils e rebellèrent contre Shimazo qui voulait se retirer de la piraterie et menacèrent sa petite fille Otami pour qu’il dévoilât où il cachait l’arme. Tiraillé entre son refus de laisser l’arme entre de mauvaises mains et la vie d’Otami, celle-ci s’empala elle-même sur le sabre de Kijuro. Il jure qu’il ne faisait que suivre les ordres de Kijuro et n’avait pas prévu une telle tournure des événements. Il ajoute que Shimazo et le reste de ses hommes sont morts. Puis, apercevant quelqu’un pointant une arme sur dans l’entrebâillement de la porte, il s’enfuit terrorisé. Courant dans la forêt, tandis que Mataichi sonne la sentence, Matashiro chute et s’empale sur une branche saillante d’arbre.

Le jour suivant, le frère de Momosuke rapporte à son chef les aveux de Matashiro. Jihei veut confier au chef de la police et à son maître un collier de bogues pour leur protection mais le chef de police refuse. Momosuke trouve dans la chambre de Jihei un étui ensanglanté.  Il comprend alors que c’est Jihei était un homme de Shimazo et qu’il accomplit sa vengeance.

Dans la montagne, Jihei s’en prend aux policiers. Un son perturbe leurs sens et ils sont attaqués par des Nobusumas. Momosuke se précipite pour les rejoindre et sauver son frère. Jihei s’en prend ensuite à Hyobu, le chef de la police qu’il a isolé. Ce dernier faisait aussi partie des mutins et c’est qui a tué Shimazo. Jihei le tue avec son arme lui lançant une pierre en plein front et s’en va. Momosuke retrouve son frère, qui a trouvé le cadavre de son chef et un animal mort à côté. Il croit que c’est bien un animal et non une arme qui a lancé les pierres, mais Momosuke se dit que cela est sûrement l’œuvre de Mataichi. Momosuke sent ensuite que le collier de bogues que Jihei lui avait confié a des effets anesthésiants. Momosuke part retrouver Jihei et tombe sur Nagamimi, qui se faisait passer pour l’un des policiers. Il lui confirme que lui, Mataichi et Ogin viennent de boucler ce cas, mais Jihei semble maintenant possédé par l’esprit de Shimazo désormais assoiffé de sang. Il se dirige vers le village où habite Jihei et pointe son arme versles habitants. Momosuke le rattrape et essaye de l’en dissuader. Mais Jihei, possédé, ne l’écoute pas. Cependant, l’esprit d’Otami prend le dessus et réussit à lui faire renoncer à tuer. L’esprit de Shimazo se sépare de Jihei et brise l’arme avant de disparaître. Mataichi, Ogin et Nagamimi se montrent alors. Mataichi est surpris de n’avoir pas eu à intervenir, l’esprit de Shimazo ayant lui-même renoncé à la haine. Momosuke raccompagne ensuite Jihei chez lui.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.