Date de sortie originale: 
1er septembre 1992
Date de sortie en France: 
5 juin 1997
Visuel PossESsion TrACer tome 1

Kuon Hizuka, cheffe de la troisième section dédiée aux Enquêtes spirituelles, va en aide à l’un de ses hommes, Kôtsuki, qui ne maîtrise pas encore son Possession Tracer. Il s’est lancé à l’assaut d’un groupe terroriste prévoyant un attentat sur l’ambassade de Kuèv. Toutefois parmi se trouvent Chiaki et Aoi Tokio, deux femmes aussi des Possession Tracers. Hizuka, assistée de Kôtsuki, manœuvre pour les posséder et les pister leur localisation. Ainsi, son équipe les traque tandis qu’elle et Kôtsuki les soutiennent en prenant possession de certains des terroristes. Ils parviennent à les arrêter.

Après cette affaire, le commissaire Iwahashi, pour lequel Hizuka a un faible, lui demande de traiter le cas de Chiaki, mise aux arrêts, étant donné que la juridiction demeure lacunaire quant aux P.T.. Hizuka propose à Chiaki de collaborer avec son unité, elle pourrait aussi intégrer Tokio, lui évitant une peine plus grave pour leur crime. Chiaki accepte, restant toutefois réticente et fait connaissance avec l’unité de Hizuka. La cheffe évalue ses capacités et lui explique le principe du Griff, zone floue entre la conscience de la personne visée et la possession. Elles s’entraînent sur Kôtsuki, ce qui lui déplaît fortement.

Plus tard, Iwahashi se rend au cimetière où il trouve Madame Endô, se recueillant sur la tombe des Katayama. Iwahashi doit beaucoup à Monsieur Katayama, son ancien coéquipier, pour sa promotion au poste de commissaire. Endô lui révèle aussi que Hizuka est sa fille, ayant gardé le nom de son père. Plus tard, elle rend visite à Hizuka, lui apprenant qu’elle voyage pour pratiquer l’exorcisme et la divination. Elle lui rappelle aussi qu’elle gérait les enquêtes spirituelles par le passé, avant que Katayama décide de concrètement organiser ce pôle en véritable section.

Eda, un supérieur hiérarchique de Hizuka, l’avertit qu’elle marche sur un fil à avoir recruté une criminelle et la prévient que sa section est sous surveillance. Cela déplaît à Ishibashi, normalement responsable de la section.

Par la suite, Hizaki contribue à faire arrêter des membres des Stups, qui avaient trempé dans les trafics illégaux de drogue.

Hizuka apprend à Chiaki et Kôtsuki qu’ils doivent se chercher un logement, car la loi stipule que les policiers vivent parmi les civiles. Ils doivent donc quitter le foyer temporaire. Ils visitent un premier bâtiment, dans lequel Kôtsuki perçoit des présences spirituelles, se manifestant telles de Poltergeists. Tous deux s’attèle à l’exorciser en se servant du Griff. Ils y découvrent une grande quantité d’esprits. Puis, les Poltergeist continuent de détériorer les lieux. Les deux se rendent compte que les lieux étaient sous la juridiction de la Section 3. Kôtsuki décide de s’y installer malgré le Poltergeists, tandis que Chiaki est supposée s’installer chez Hizuka, sa garante, ce qui n’est pas au goût des deux femmes.

Hizuka retrouve la trace de Tokio sur une route de campagne et va discuter avec elle. Tokio lui apprend que son père était attaché d’ambassade à Kuèv. Ses parents y sont morts il y a huit ans. Chiaki les retrouve et joue une mauvaise farce à Hizuka en partant en bateau avec Tokio. Celle-ci  lui avoue toutefois qu’elle ne veut plus l’impliquer dans sa vengeance. De plus, elle compte accepter la main tendue par Hizuka, qui pourrait régler leurs problèmes. Chiaki, rebutée à l’idée de rester sous la surveillance de Hizuka, s’en va.

Par la suite, Hizuka incite Tokio a retrouver Chiaki, pour qu’elles ne restent pas en froid. Tokio lui révèle qu’elle était la psychothérapeute de Chiaki, qui avait une personnalité multiple en plus de sa capacité de P.T.. Hizuka entre en connexion psychique avec Chiaki, restée dans un Griff et ne voulant plus retourner dans son corps. Hizuka lui fait comprendre qu’elle sait qu’elle est perdue et ne sait quoi faire seule. Elle la convainc de regagner son corps et Tokio la rejoint physiquement. Chiaki la remercie d’être venue la chercher. Les deux reviennent à la Section 3.

Lors d’une autre enquête sur un tueur surnommé le Vampire, une victime témoin prend Hizuka pour ce vampire. Hizuka va lui parler pour lever le malentendu, mais les policiers la prennent aussi pour le criminel. C’est finalement l’un de ses hommes qui va dissiper le quiproco.

Lors du procès, auquel assiste Hizuka, l’accusé la traite aussi de vampire.

 

Il y a environ six ans, quand Hizuka était simple inspectrice, elle venait d’être mutée au commissariat de Hanna. Elle fut victime de tentative de meurtre par des terroristes qu’elle avait arrêtés du temps où elle travaillait au commissariat de Kosai. Ils firent sauter son appartement. Actuellement en liberté conditionnelle, ils cherchent à se venger d’elle. Iwahashi était lui aussi en planque pour des criminels qu’il avait arrêtés par le passé. Après un passage au commissariat, il voulut emprunter une voiture de fonction pour retourner à sa planque. La seule voiture présente demeurait celle où logeait pour le moment Hizuka avec ses affaires. Ils commencèrent leur trajet, Iwahashi constatent qu’ils sont suivis. Hizuka lui apprend qu’elle est la véritable cible des malfrats. Ils allèrent manger un morceau et discutaient en attendant le moment opportun pour s’occuper des poursuivants. Elle expliqua à Iwahashi le fonctionne du P.T., qui s’apparentait à un autre univers, sur le plan spirituel. Iwahashi lui apprit aussi la création prochaine d’une section enquêtes spirituelles, à laquelle elle serait probablement affectée. Eda et Sawaki débarquent à ce moment pour les informer qu’ils allaient se charger des traqueurs. Mais leur opération tourna mal, les malfrats foncèrent dans le restaurant. Iwahashi et Hizuka combinèrent leurs forces, l’un physique et l’autre spirituelle pour le mettre hors d’état de nuire.

Elle s’attela ensuite à chercher un nouveau logement.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.