tome 2: Les rues de Rome

tome 2

Date de sortie en France: 
18 janvier 2017
Visuel Pline tome 2

Eucles découvrait la demeure de Pline. Il rencontra dans les archives le précédent scribe de Pline nommé Artémios. Ce dernier se consacrait à consigner les récits de guerre et n’avait probablement pas quitté la pièce depuis un bon moment. Puis Euclès prit part au quotidien du foyer.

Pline assista au récital de lyre de Néron, mais il bailla sans même chercher à le cacher. Offensé, Néron le blâma et lui dit que l’affront aurait mérité la mort. Après, en privé, Pline compta à Néron ce qu’il avait vu lors de son voyage depuis l’Etna. Néron qui eut trouvé autrefois son salut dans l’étude de la nature, n’éprouvait aujourd’hui de sentiment de liberté qu’en exerçant son pouvoir en supprimant ses opposants. Il demanda à Pline de continuer à lui narrer ses voyages personnellement, pour qu’il ne perdît par pied définitivement.

Le soir dans la rue, Pline s'opposa au lynchage d'un vieil homme et de sa petite fille. Felix mit en déroute les agresseurs. Il s’agissait du nouvel ingénieur chargé de la réfection des bains et canalisations du quartier, pour remplacer l’ingénieur initial qui avait disparu. Pline en déduisit que son prédécesseur avait sûrement été assassiné. En effet, les particuliers faisaient souvent ajouter des canalisations frauduleuses desservant leur logis et s’exhorter le l’impôt lourds lié aux arrivées d’eaux privées. Soudain, Pline eut une crise d’asthme le forçant à rentrer.
Pline s’alita tandis qu’Euclès fut envoyer quérir Silénos, un médecin. Il le trouva à la sortie d’un lupanar où il aperçut une jeune femme qui marqua sa mémoire. Euclès revint avec Silénos, qui donna un remède à Pline. Mais ce dernier dénigrait les médecins, qu’il accusait de disposer de la vie des autres à leur convenance et de les utiliser comme cobayes. Les deux hommes s’étaient connus vingt ans auparavant lors de la campagne militaire de Germanie et avaient noué de forts liens malgré leurs querelles fréquentes. Silénos avait déjà calmé une crise d’Asthme de Pline à l’époque. Silénos s’en alla, énervé, mais au fond de lui, Pline se fiait à lui qui demeurait l’un des meilleurs médecins Rome. Avant de partir, il glissa à Euclès et la domestique de Pline seul le grand air pur loin de Rome pourrait le soigner Pline.
Le lendemain dans la rue, Euclès croisa Plautina, la jeune femme du lupanar. Mais sa matrone vint la chercher pour qu’elle reprît du service et dit à Euclès que Plautina était muette.

Néron fut informé que des bretons firent exécuter un romain et tondre une bretonne pour les châtier de leur amour. Puis on lui remit le message du proconsul Corbulon en Syrie qui lui demanda ses directives quant à l’Arménie. Il prônait pour sa part le renforcement de la défense de la rive ouest de l’Euphrate. Blasé, Néron se rangea à son avis, déplorant qu’on le forçait à donner des ordres alors que c’était le Sénat qui détenait le réel pouvoir décisionnaire.
Néron vit ensuite Poppée parée de nouveaux bijoux luxueux, que lui juifs de Rome lui avaient offerts.
Le soir dans las bas-fonds, Néron fit tuer un qui calomniait à son sujet dans une taverne.  Il se rendit ensuite avec ses gardes au lupanar et Plautina lui tapa dans l’œil.

Félix rentra fit son retour chez lui où il reçut des sermon de son épouse Miriam, qui souligna la dureté de sn quotidien avec leurs nombreux enfants et leur appartement petit. Félix alla en visiter un nouveau, plus grand, mais au loyer trop élevé pour ses revenus. Pline vint ensuite voir Félix chez lui pour lui demander de partir à Côme avec lui, afin de se ressourcer et de calmer son asthme. Il proposa aussi à Miriam de s’installer dans sa seconde maison, où elle aura bien plus d’espace.

Plus tard, un crieur public annonça que le commandant Paetus allait partir garnir les rangs en Arménie sur ordre de Néron. En entendant la nouvelle, Pline et Félix déplorèrent l’égarement de l’empereur depuis le renvoi de Sénèque, Paetus ne jouissant pas d’ne bonne réputation. Dans la soirée, Euclès les retrouva et leur demanda d’aller au lupanar. Sur place, Néron partait discrètement, Felix le remarqua. En entrant dans le lupanar, Ils y trouvent Plautina battue et attachée, gisant au sol, après avoir pris un client.

Le lendemain Poppée prit bain lait d'ânesse, un autre luxe qui faisait beaucoup jaser. Elle rejoignit ensuite Néron, de retour, et lui annonça qu'elle était enceinte. Elle ajouta qu’il fallait au plus vite éliminer Octavie définitivement afin de créer un environnement favorable à l’arrivée de leur enfant.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Autres résumés

Vous êtes ici