Date de sortie originale: 24 décembre 2003
Date de sortie en France: 25 octobre 2006
Visuel Meurtres en chambre froide tome 1

Saikawa Sohei, professeur en architecture à l'Université N, et son élève Nishinosono Moé, en deuxième année, se rendent en visite au laboratoire du professeur Kita Hisashi, connaissance de longue date de Sohei. Ils découvrent ainsi le centre d'expérimentation de conditions météorologiques extrêmes, accueillis par Kita. Ils font la connaissance de plusieurs élèves, Shimoyanagi Hisashi, Funami Machiko, Hattori Tamako, Arai Masanao, Wakabayashi Shinji, Kitôji Tomoya, Niwa Kenjirô, le technicien Hachikawa Zentarô et les professeurs Kikuma Kyôsuke et Ichinosé Rika.
Ils assistent à une première expérimentation dans une chambre froide, réalisée par Tamako et Kenjirô. Le soir, ils se font une fête arrosée, Hisashi charrie Sohei pour son caractère mal aimable et le fait qu'il n'ait pas toujours de petite amie. Machiko semble d’ailleurs avoir un petit faible pour Sohei. Malheureusement en fin de soirée, ils découvrent Tamako et Kenjirô tués dans la chambre froide. L'oncle de Moé, Shôsuke, inspecteur de police, est dépêché sur place. Professeurs et étudiants commencent à réfléchir à ce qui aurait pu arriver. Peu après un crâne est trouvé dans une pièce normalement condamnée du laboratoire. Des analyses identifient Masuda Jun, un étudiant de la même université disparu il y a deux ans. Tandis que Sohei lit en détail le profil des différentes personnes du centre, Kunieda Momoko, professeuse assistante du centre, vient lui apporter sur CD-rom un programme de calcul de la part de Rika. Elle lui annonce aussi son mariage prochain.
Moé mène aussi son enquête sur place en douce. Elle pique un vieux CD de données de Jun et inspecte la chambre froide, mais elle tombe sur quelqu'un portant un scaphandre qui l'enferme dans la chambre froide. Heureusement elle trouve un ordinateur connecté à internet, et alerte Sohei qui la fait secourir à temps. Puis c'est Kyosuke qui est retrouvé mort.
Sur le CD récupéré par Moé se trouvait entre autres un dossier vide nommé Shika. Les membres du laboratoire utilisent des noms d’animaux comme pseudonyme sur leur serveur privé. Shika (signifiant cerf/biche), est un pseudonyme actif depuis plus de deux ans, sans qu’on sache à qui il correspond. À l’époque, c’était Jun qui avait les accès root. Sohei s'est rendu compte que cet identifiant est toujours actif et qu'il a même les accès root au serveur du centre. Il se lance à envoyer un mail à ce Shika pour lui proposer de l'aider s'il se révèle. Et le jour d'après, Rika révèle qu'elle était Shika et a participé aux meurtres. Elle tente de se suicider, en vain. La police l’arrête.
Quand elle reprend conscience à l'hôpital, elle passe aux aveux. Elle et Jun étaient en relation intime, mais un jour, Kenjirô lui fit des avances et la viola, voyant qu'elle se refusait à lui. Il s'en vanta auprès de Jun, sans connaître la nature de son lien avec Rika. Jun*, ignorant qu'il s'agissait d'un viol, envoya un message d'adieu à Rika alias Shika et disparu. Persuadée qu'il s'était donné la mort, sa haine envers Kenjirô grandit. Lui et Tamako venaient de se fiancer et Kenjirô découvrit l’ancien rapport entre Rika et Jun, via des vieux CD don données de Jun où il gardait ses mails amoureux qu’il échangeait avec Rika sur sa boîte mail Shika. Kenjirô menaça Rika de révéler sa relation si elle parlait à la police de toute cette histoire. Cela la paniqua et la poussa à envisager le meurtre. Rika avait placé un virus le CD transmis à Sohei par Momoko pour pirater l'identifiant de Shika, avoir accès au serveur et épier tous les échanges de mails pour s’assurer de dissimuler les meurtres. Kyosuke et elle étaient en fait père et fils, qui s'étaient perdus de vue depuis dix-huit ans et retrouvés quand Rika obtint son diplôme. Il aida Rika dans sa vengeance contre Kenjirô. Il est probablement celui qui avait attenté à la vie de Moe, et se saura probablement suicidé à cause de fardeau trop lourd à porter.

 

 


*Il semble que dans les explications finales, il y ait eu une petite confusion dans la traduction française avec les prénoms des personnages. Il est indiqué que Kenjirô a contacté Shika pour lui faire ses adieux avant de disparaître, mais je pense qu’il y a eu confusion entre Kenjirô/Jun. Il faudrait comparer avec d’autres éditions (anglaise, voire l’originale) pour vérifier. Si vous avez plus d’info, n’hésitez pas ^^

Hanoko, le 10/07/2020

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.