tome 30

Date de sortie en France: 
6 décembre 2018
Visuel Magi - The Labyrinth of Magic tome 30

Alibaba arrive aux portes du palais et passe les gardes, qui le prenaient pour un simple roturier, grâce à ses nouvelles capacités acquises dans le monde spirituel lui permettant de se déplacer beaucoup plus vite qu’eux. Il accède à la salle du trône et retrouve Kogyoku. Après avoir parlé du bon vieux temps, Kogyoku lui avoue sa haine pour Sinbad, qui l’a manipulée avec son Djinn Zepal et l’a poussée à provoquer la défaite de l’empire Kô. Depuis lors, son pays dépérit croulant sous les dettes envers la coalition créée par Sinbad, son économie s’effondre malgré les nombreuses réformes qu’elle a tentées. Alibaba appelle alors Sinbad grâce aux appareils magiques de communication à longue distance et négocie auprès de lui un délai supplémentaire d’un an pour que Kô puisse rembourser leurs dettes. Il obtient son accord au nom de leur amitié.

Alibaba se alnce ensuite avec Ka Kôbun et les autres économistes du pays dans une lecture approfondie de tous les registres de l’empire afin de comprendre son économie et son fonctionnement. Il soumet alors une idée à Kogyoku qu’elle met en application: elle donne un discours public pour redonner du courage à son peuple démoralisé. L’empire Kô ayant toujours fondé sa force sur la guerre, elle leur fait comprendre que la guerre est loin d’être terminée et qu’elle est passée du plan militaire au plan économique.

Ensuite ils entament la reconversion de nombreux soldats et agriculteurs, pour viser l’exportation et profiter de la situation géographique judicieuse de l’empire. Alibaba redemande ensuite à Sinbad qu’il prête à l’empire Kô des vaisseaux aériens de la Coalition internationale pour le transport de marchandises, mais il refuse disant que Kô doit se relever par ses propres moyens.

Alibaba se rend alors sur l’île où se cachent Kouha, Koumei et Koen, qui n’ont pas été exécuté et y demeurent secrètement en exil. Il compte user de leurs savoirs en matière de magie, mais Koumei lui fait remarquer et lui et ses frères ont été condamnés comme meurtrier par Hakuryu auparavant et leur retour au gouvernement saperait l’autorité de Kogyoku. Koen conseille alors à Koumei de rentrer avec Alibaba, sous une identité voilée, en tant que simple conseiller. Sinbad appelle Alibaba pour lui rappeler qu’il ne peut pas les faire revenir mais Alibaba lui demande à l’inverse s’il les a laissés en vie pour que leurs djinns attachés à eux ne retourne pas dans leur labyrinth. Il rétorque aussi que le sort des trois frères relève de la gestion interne de Kô et non de la coalition. Sinbad finit par céder, pensant que cette tentative reste vouée à l’échec.

Alibaba revient donc à la capitale avec Koumei, à moitié masqué. Ce dernier lui révèle alors l’existence cachée des laboratoires de magie de l’empire, où ils avaient notamment trouvé le moyen de réanimer les morts. Il lui montre aussi les prototypes de cercles de magie de transfert, élaborés à partir du pouvoir du djinn de Koumei permettant la téléportation. Ils pourraient ainsi établir des points de transfert à travers le monde, ce qui révolutionnerait le transport de marchandises. Alibaba propose à Boudel, venu à Rakushô pour du commerce, de devenir exportateur grâce aux cercles de transfert. Puis, il se propose d’aller négocier l’installation de cercles de transfert dans d’autres pays.

 

Alibaba commence sa tournée par Balbad, où la vie paraît plus agréable qu’avant. Il y retrouve Balbak, qui l’accueille avec joie et soulagement de le retrouver envie. Il accepte volontiers la proposition.

Vient ensuite le tour de Magnostadt, où les gens normaux et magiciens cohabitent désormais. Yamuraïha, devenue directrice de l’académie de Magnostadt accepte aussi, enthousiasmée par cette technologie. Alibaba la questionne sur Aladin mais elle non plus ne sait où il se trouve.

Il visite ensuite Eliohapte, où Shar Rukhan est devenu roi. Alibaba le questionne à propos de Sinbad, lui demandant s’il a détecté un changement lui. Son ami lui répond qu’il a constaté que sa vision des choses se porte désormais au-delà des pays et qu’il aime le monde sans guerre qu’il a instauré. Il donne son accord pour l’installation des cercles de transfert de Kô qui lui sera aussi profitable.

Direction ensuite Rehm, où Alibaba retrouve Massour, désormais père de plusieurs enfants, ainsi que Titus, Magi de l’empire de Rehm.

Avis

Encore un tome très dense! L'aide apportée par Alibaba paraît un peu trop miraculeuse mais bon, on se laisse gagner par cette euphorie ^^
Le design de Kouha qui a fait sa poussée de croissance est assez raté, il ressemble beaucoup trop à une fille (hanches, carrure, jambes fines avec beaucoup de courbe), alors qu'au vu de son activité de pêcheur, il devrai paraître plus musclé que ça

 

Hanoko

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici