Date de sortie originale : 17 avril 2015
Date de sortie en France : 13 avril 2017
Visuel Magi – The Labyrinth of Magic tome 25

Contient les chapitres 239 à 248

 

 

Aladin termine son récit et veut faire comprendre à toutes et tous l’importance cruciale de s’unir pour vaincre Al-Thamen. En effet, après qu’Al-Thamen a favorisé la création d’un point sombre menant à l’incident de Magnostadt, cela avait permis à Illah une courte incursion dans leur monde, et la brèche n’est pas tout a fait refermée. Si Al-Thamen récidivait, une deuxième arrivée d'Illah signerait la destruction de leur monde.

Sindbad répond qu’il ne collaborera avec l’empire Kō qu’une fois Al-Thamen chassé de leur rang. Kōen rétorque que l’empire a toujours œuvré pour l’unification du monde en accord avec la volonté-même de Salomon et qu’il est prêt à employer tous les moyens à cette fin. Il admet toutefois qu’Arba constitue une menace. C’est alors c’est Judal qui se pointe, suivis par des messagers annonçant que Ren Gyokuen vient d’être assassinée par Hakuryū qui a commis un coup d’état. Judal confirme les faits et fait une démonstration de ses nouveaux pouvoirs avec lesquels il a soutenu Hakuryū. Puis il rentre à Kō, utilisant un sort de téléportation. Kōen et les siens doivent rentrer au plus vite. Alibaba décide de les suivre, malgré le ressentiment envers l’empire qui ne le quitte pas, afin de protéger Balbad. Mais pas question pour lui de tuer Hakuryū qui est aussi un allié contre Al-Thamen. Titus quant à lui, assure son soutien à Aladin quand il fera appel à lui, tout en garantissant qu’il n’attaquera ni Sindoria ni l’empire Kō.

Mū révèle à ses semblables que les Fanalis descendent des Lions Rouges décrits dans le récit d’Aladin tout comme les autres humains de ce monde descendent d’autres espèces d’Alma Torran. Cela confirme l’envie de plusieurs Fanalis dont Morgiana à aller explorer le Grand Gouffre du Continent Noir.

 

Judal rejoint Hakuryū et ses deux nouveaux gardes et généraux ralliés à sa cause : Shu Kokuhyō et Li Seiryū. Du fait de son ascendance avec l’ancien empereur Hakutoku, sa légitimité en tant que nouvel empereur a été acceptée et le peuple ne lui semble pas hostile. Il a également placé sous ses ordres les sorciers d’Al-Thamen.

Hakuryū avait accepté le soutien de Judal pour tuer Gyokuen et Kōen et reprendre le trône qui lui revenait de droit, malgré sa réticence à l’encontre du Magi.

Judal conduisit Hakuryū au soixante-huitième labyrinthe, Belial, et l’explorèrent. Chacun fut confrontés à une vision les plaçant face à leurs contradictions dans leurs convictions. Pour Hakuryū, ce furent Hakuei et Morgiana qui tentèrent de le convaincre d’abandonner sa vengeance et de combattre avec elles, Hakuryū sentit que la raison était de leur côté mais il ne put se résoudre à les suivre. Pour Judal, ce fut une vision d’Aladin qui s’adressa à lui également pour le rallier à sa cause. Judal reconnut qu’il aurait pu l’envisager jadis mais il refusait désormais d’abandonner sa haine pour ce qu’il avait subi durant son enfance et il rejeta sa destinée de Magi œuvrant pour le bien commun. Judal tua cette image d’Aladin et Hakuryū en fit de même avec sa sœur et celle dont il était amoureux, qu’il considérait maintenant comme le pantin d’Ali Baba. Ils atteignirent Belial et le forcèrent à la soumission grâce au pouvoir du troisième œil de Judal, qui sembla à Belial tel la puissance d’Illah.

Avec ce nouveau djinn en sa possession, Hakuryū expérimenta son pouvoir sur une base militaire, en imposant à des soldats des visions de la traîtrise de Gyokuen et de la duplicité de Kōen afin de leur laver le cerveau et les asservir. Il lui combina leur pouvoir de Zagan pour implanter des graines dans le cerveau des soldats et stimuler certains signaux pour renforcer la puissance de Belial. Lui et Judal s’entraînèrent intensément plusieurs jours, Judal disposait également de la puissance des rokhs noirs récupérée auprès de Mogamed pour accroître sa magie et ses connaissances. Hakuryū demanda à Judal d’apprendre la télécommunication par les rokhs en leur transmettant des souvenirs. Ils capturèrent deux mages marionnettes d’Al-Thamen qui les espionnaient sur lesquels Hakuryū exerça le pouvoir de Belial, avant de les relâcher, conscient que les mages se partageaient entre eux toutes leurs informations. Hakuryū subit toutefois le pouvoir de Phenex, djinn de Kōen qu’il avait utilisé sur lui depuis son enfance pour saper sa volonté vindicative. Hakuryū lutta toutefois pour se maintenir, endurant une immense douleur. Une demi-journée plus tard, Hakuryū lança l’assaut sur Rakushō, la capitale. Lui et Judal passèrent la garde royale, menée par Kokuhyō et Seiryū grâce également au pouvoir de Belial. Ils arrivèrent à la salle du trône où siégeait Gyokuen. Hakuryū déclencha alors un sort qu’il avait préparé : en effet les deux mages qu’il avait laissé s’échapper ont transmis leurs souvenirs par les rokhs, mais des souvenirs sous influence de Belial. Ils ont ainsi parasité tous les autres mages marionnettes qui se retournèrent contre Gyokuen qu’ils traitaient en traitresse, selon la volonté de Hakuryū. Cependant, Gyokuen les écrasa et montra une puissance telle que même Judal ne pouvait contenir. Hakuryū pour sa part, restait entravé par Phenex et ne pouvait maintenir son revêtement djinn. De plus, Gyokuen absorbait les rokhs noirs de Judal, affaiblissant sa puissance. Judal déclencha alors sa botte secrète : une bulle isolant le palais de toute magie, forçant Judal à l’immobilité pour maintenir le sort mais privant Gyokuen de ses pouvoirs. Ils ignoraient toutefois les talents de bretteuse de Gyokuen, hérités de celle qu’elle était jadis à Alma Torran. Elle surpassa Hakuryū mais un renfort imprévu arriva : Kokuhyō et Seiryū, qualifiant Hakuryū de futur empereur.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Autres résumés

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.