épisode 16: Sonnerie

épisode 16

Titre original: 
Rng

Konata a eu un nouveau téléphone portable.
Au lycée, lors d'une pause, Konata, Tsukasa, Kagami et Miyuki discutent des avantages à être fille unique ou avoir des frères et soeurs. Finalement, elles se proposent de rendre visite à Konata à son travail de serveuses dans un cosplay café.
Avant, Konata leur demande de lui acheter des DVD et un doujin de Code Geass. en entrant dans le magasin, plusieurs otaku prennent Tsukasa pour Akari Kamigishi de l'anime ToHeart.
APrès avoir fait l'achat, elles arrivent au café. Konata les accueille cosplayée en Haruhi Suzumiya et adopte son attitude hautaine et impatiente pour prendre leur commande. Puis elle et deux de ses collègues cosplayées en Mikuru et Yuki font un spectacle où elles reproduisent la chorégraphie de l'ending de Mélancolie de Haruhi Suzumiya.

Le lendemain au lycée, Yutaka a fait sa visite médicale à l'infirmerie du lcyée et désespère devant sa petite taille. Lorsqu'elle croise Konata, celle-ci ne la rassure pas en lui disant qu'elle-même n'a pas grandi d'un pouce depuis son arrivée au lycée.
Kagami retrouve ses amies Ayano Minegishi et Misao Kusakabe et se rend compte progressivemet que leur personnalité à chacune ressemble beaucoup à celle de Konata et Tsukasa.
Puis Konata, Tsukasa, Kagami et Miyuki ont cours de cuisine. Kagami se rend compte que Miyuki, qui est réputée dans leur groupe pour sa culture sans limite et ses résultats brillants, c'est pas bonne cuisinière.

Lucky Channel et le concert d'Akira Kogami dans... un karaoke, seule avec Minoru Shiraishi. Elle chante la chansons "Misoji Misaki" (complexe de trente ans), malgré son agacement que son concert soit simplement une chanson dans un karaoke.

Avis

Pourquoi de la censure quand les personnages parlent de Code Geass alors que beaucoup d'autres animes osnt directement cités sans régime particulier? 

En tout cas, Akira Kogami (enfin sa doubleuse) chante assez bien ^^ 

Hanoko

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici