épisode 12: Allons au festival

épisode 12

Titre original: 
O-matsuri e Ikô

Konata emmène Kagami et Tsukasa au Comiket de fin d'année. Kagami redoute la journée tandis que Tsukasa enthousiaste y allant pour la première fois, ne sait à quoi s'attendre.
Dans l'interminable file d'attente pour entrer, Konata leur remet à chacune un plan d'action pour acheter tout ce qu'elle veut en un minimum de temps imparti. Retour des troupes à treize heure pour déjeuner.
Kagami s'en sort plus ou moins. En arpentant les rayons, elle tombe sur un doujinshi yaoi de Full Metal Panic légèrement SM. Elle feuillette l'ouvrage quelques instants mais, toute retournée par le peu qu'elle a lu, elle s'enfuit à tire d'aile de l'étalage. Tsukasa s'égare complètement dans la convention et se fait happer par des foules sans réussir à atteindre ses objectifs.
Les trois amies se retrouvent pour déjeuner, Kagami et Tsukasa sont lessivées. Konata leur raconte sa toute première Comiket à l'époque où la convention se tenait encore à Harumi. Konata avait alors cinq ans.

Le soir, c'est le réveillon! Konata rend visite à Kagami et Tsukasa qui doivent aider leur famille resposable du temple pour le festival nocturne. Elles portent donc leur tenue de Miko. Le père de Konata ne semble s'intéresser de voir des lycéennes en tenue traditionnelle dans le festival.
Kagami a fait le voeux pour l'année scolaire suivante d'être dans la même classe que Tsukasa et Miyuki mais Konata est très satisfaite que Konata soit dans une autre classe, comme ça elle peut lui emprunter ses devoirs et affaires sans souci.
Après le festival, Konata et son père se retrouvent pour fêter la nouvelle année ensemble. Konata est aux petits soins de son père pour obetnir ses étreines. Plus tard, elle se connecte pour souhaiter bonne année à ses amis de jeu. Elle voit Madame Kuroi se connecter et elle lui souhaite bonne année.

Lucky channel 12! Akira Kogami était promise à sa première apparition dans la série mais à cause d'un rhume, elle n'a pas pu tenir son rôle. À la place, Minoru Shiraishi a placé une malheureuse pencarte à son effigie dans le Comiket.

Avis

Le Comiket enfin! Je suis un peu déçue, l'épisode aurait pu être bien plus délirant. J'aurais bien vu des séquences où on s'entend absolument rien à ce que dise nos héroïnes à cause du brouhaha. Bon ça reste drôle dans l'ensemble, mais peut mieux faire pour le coup. 

Hanoko, le 23/05/2012

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici