épisode 8: Maintenant que j'y pense

épisode 8

Titre original: 
Aratamete Omoi mashita

Le jour du match contre consécutivement Seihô et Shutoku se rapproche pour l'équipe de Seirin.
Pour se préparer, Riko s'est munie des enregistrements des matchs des équipes pour préparer une stratégie. En fin de journée, Kagami et Kuroko voient un DVD que Riko a manifestemment oublié, celui-ci contient un match de Seihô contre le lycée Kitawada. Kagami et Kuroko peuvent constater combien la défense de Seihô est remarquable, en particulier celle de Tsugawa Tomoki.

Les jours passent le moment fatidique arrive! Seirin commence contre Seihô. L'enjeu de ce match est particulièrement important moralement pour Seirin qui avait subi une très lourde défaite l'an apssé face à cette équipe. Les deuxième année, qui étaient donc en première année à ce moment, avaient même failli laisser tomber le basket à cause de cela. Aujourd'hui ils sont remontés pour obtenir la victoire face à Seihô qui n'a que dédain pour eux.
Le match commence, le début est laborieux, Seirin ne parvient à passer la redoutable défense des Seihô, ces derniers marquent douze paniers contre un pour Seirin. Kise Ryôta et Kasamatsu Yukio viennent assister au match. Seihô ne laisse rien passer et sapent le rythme de jeu de Seirin.
À la pause du premier quart temps, Riko fait part de ses observations aux joueurs de son équipe: les Seihô utilisent des mouvements issus des arts martiaux afin de minimiser leurs efforts pour marquer leurs adversaires sans peine. Mais elle les encourage en leur rappelant qu'ils restent humains et ont leur faiblesse. Kagami relève le défis et affronte à nouveau Tsugawa en un contre un. Il parvient à le prendre de vitesse et à marquer un panier sur la premier action du nouveau quart-temps.

Avis

Tiens? Un match de Seirin a été manifestemment zappé, alors qu'il avait été annoncé en fin d'épisode 7. Probablement un match sans importance mais ce trou dans le scénario surprend.

Hanoko

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Autres résumés

Vous êtes ici