Kono oto tomare
Visuel Kono oto tomare / Ko No O To To mare! (この音とまれ!) (Animes)

Épisode 3: La Renaissance du club de koto

Titre original: 
Shinsei sōkyokubu shidō (新生箏曲部始動)
Date de sortie originale: 
20 avril 2019
Date de sortie en France: 
20 avril 2019

Trois potes de Chika et Tetsuki, Mizuhara Kôta, Adachi Saneyasu et Sakai Michitaka viennent taquiner Chika sur son adhésion au club de Koto. Satowa passait par là et les recrute pour le club de Koto en jouant les filles adorables et chaleureuses. Ces derniers n’hésitent pas une seconde à s’inscrire juste pour sauver le club, quitte à ne pas participer aux activités du club.

Ils vont tous ensuite chez le luthier pour choisir leurs plectres qui leur permettra de jouer du Koto. Devant le prix, les amis de Chika se désistent mais la patronne les offre à Chika pour l’aide qu’il leur a apportée.

Cependant, le prof principal vient les voir dans le local du club de Koto pour les menacer de fermer le club, le considérant comme bidon. Satowa lui objecte alors qu’en un mois, ils sauront tous capable de donner un concert devant le lycée. S’ils réussissent, ils pourront garder le club. Le professeur accepte le marché, même s’il reste persuadé qu’ils échoueront.

Kôta, Saneyasu et Michitaka entendent ensuite leur prof principal discuter avec le proviseur, affirmant vouloir palier les manquements de la police concernant Chika, qu’il verrait plus dans une maison de correction. Les trois amis, qui avaient été défendus autrefois par Chika contre des agresseurs, veulent lui rendre la pareille et s’investissant réellement dans le club. Satowa leur apprend les bases brièvement d’un Koto à treize cordes mais elle veut les faire pratiquer aussitôt avec des partitions. Chika commence à la déchiffrer mais il bute assez vite.

Satowa les emmène à une démonstration sur scène en plein air avec le morceau qu’elle veut qu’ils jouent ensemble: Ryuuseigun. Une groupe d’enfant vient alors l’interpréter sur scène et impressionnent beaucoup les lycéens qui se sentent effrayés mais mis au défi. Avant de s’en aller, ils aperçoivent le groupe de petits musiciens avec la mère de Satowa, leur professeur, mais sa fille ne va pas lui parler.

Satowa ramène au club son Koto à dix-sept cordes, nécessaire pour le morceau. Chika la croise sur le chemin mais elle refuse catégoriquement son aide. Ils commencent à répéter mais Satowa déclare que c’est peine perdue au vu du délai. Chika réplique mais Satowa l’accuse d’être la cause de la situation.

Quand elle était petite, Satowa avait déjà peu d’amis, car ses camarades joueurs de Koto le faisaient pour le plaisir et non la perfection à tout prix comme elle.

Pendant une pause au lycée, elle croise Chika qui s’entraîne sur un Koto en carton fabriqué par ses amis. Elle le critique mais lui reconnaît un gracieux placement des doigts sur les cordes, dû probablement à la qualité de son professeur initial.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.