Kingdom
Visuel Kingdom / Kingdom (キングダム) (Seinen)

Tome 2: La rébellion du demi-frère du roi.

Titre original: 
Shōgun e no michi (将軍への道)
Date de sortie originale: 
18 août 2006
Date de sortie en France: 
13 septembre 2018
Visuel Kingdom tome 2

Contient les chapitres 9 à 19

 

Shin, Ei Sei et Karyô Ten attendant dans le pavillon, où ils trouvent des vivres et de quoi loger. Ten, cordon bleu, prépare un festin qui rend Shin admiratif. Ei leur conte l'histoire de cette demeure: elle est en fait destinée à accueillir les hommes des montagnes sur les terres de Qin. Il y a quatre cents ans, le roi Bôku Ko, exemplaire par sa bonté et sa droiture, avait noué une amitié très forte avec eux. Depuis, les hommes des montagnes de passage ont toujours entretenu cette demeure symbolique.
Le lendemain matin, Ten sort cueillir des fruits, mais il doute qu'il puisse un jour vivre avec les siens les hommes des montagnes de l'ouest, ne les ayant jamais connus. Il envisage même la fantaisie de rester vivre ici avec Shin et Ei. Ses pensées sont abrégées lorsqu'un assassin se montre. Shin sauve l’enfant d'une mort certaine et combat l’assassin, Muta. Alors que son peuple a toujours subi le mépris des habitants de Qin, qui dénigraient leur technique de la sarbacane empoisonnée ne la considérant que comme de la lâcheté, Muta veut faire une démonstration de la puissance des siens. Faisant preuve d'une très grande rapidité et précision, Muta surprend Shin. Soudain, Ei Sei hurle sur Shin, qui se fait dominer pour le secouer.

 

À la capitale au palais, le général stratégique de l’armée de Ketsu nommé Shi demande au général Ouki de fournir un rapport sur son combat contre Shôbunkun, car la tête qu'il a ramenée est tellement estropiée qu'elle est méconnaissable. Ce dernier, peu enclin à ce qu’on remette en cause ses paroles, propose de faire une démonstration de force. Shi calme le jeu et demande à Ouki ce qu’il cherche réellement. Il répond qu’il cherche à vivre des choses faisant bouillonner son sang.

 

Dans la montagne, Shin a repris le dessus sur Muta mais c’est alors qu’arrive Shôkunkun, qui porte un coup fatal à Muta, suivi de ses soldats. Il fond en larmes de voir le roi sauf. Shôbunkun fait sn rapport à Ei Sei : alors qu'ils fuyaient vers la colline avec Hyou en doublure, ils furent pris en embuscade par le général Ouki.

Heki explique ensuite à Shin comment s’est déroulée la bataille : lui et Shôbunkun étaient alors les seuls à savoir que Hyou avait remplacé Ei Sei. Ouki précipita Shôbunkun dans un ravin. Ce dernier survécut mais fut ainsi isolé du reste de l'armée. Hyou, alors qu'il était acculé, sorti du carrosse royal et mena les troupes comme un véritable roi face à l'armée d'Ouki. En se séparant de ses troupes, Hyou permis aux soldats de faire une percée dans l'armée ennemie pendant qu'il détournait leur attention. Hyou s'enfuit à cheval, poursuivi et ce fut la dernière fois que Heki le vit.
Shin, voyant combien Hyou était respecté, prend une décision: il demande à Ei Sei directement comment devenir un général de guerre. Ei Sei lui explique que même sans être noble, les prouesses au combat permettent de s’élever socialement. Cependant, il faut tout de même appartenir à une famille, posséder des terres. Shin conclut alors que Sei n’aura qu’à lui fournir cela pour lui permettre de devenir un général.

Pendant ce temps, Karyô Ten a récupéré la sarbacane de Muta restée au sol pour s’en servir. En cherchant les aiguilles, il découvre que Muta est encore vivant. Ce dernier lui demande de la laisser mourir en paix. En échange il lui remet des aiguilles soporifiques et lui apprend que Ryô n'a pas l'intention de venir en aide à Ei Sei. Ten se rue dans les quartiers du roi, alarmé, pour demander des explications.

En effet, Ryô, au front, fait tuer les messagers l’informant de l’insurrection à la capitale, décrétant qu’il s’agit d’un stratagème ennemi pour qu’ils lèvent le siège.

Shôbunkun explique à Ten et Heki que Ryô attend en effet qu’Ei Sei meurt et que Sei Kyou prenne sa place. Ensuite, revenant de guerre contre Wei, il reprendrait le trône à Sei Kyou blâmant l'odieux coup d'état et le crime contre le roi afin d'avoir le soutien du peuple. Il prévoit ainsi d’éliminer ce qu’il reste de la famille royale pour avoir le champ libre. Alors qu’ils débattent, Shôbunkun voit un seul allié potentiel pur Ei Sei : le Roi des Montagnes. Ils vont quérir son soutien, lui qui dirige des peuplades montagnardes alliées.

Ei Sei et le peu d'armée se mettent en marche dans les montagnes. Le doute demeure car si le peuple des montagnes a le sens de l'honneur et sait respecter une dette, ses guerriers sont aussi réputés pour leur violence extrême au combat.
Arrivés en haut de la montagne, Ei Sei et sa troupe se font encercler par les hommes des montagnes qui exigent que seul Sei rencontre leur roi tandis que les autres devront redescendre. Shin se rebiffe et leur répond qu’il va tous les mettre à terre. Cependant, Sei décide d'accepter la condition et ordonne à ses troupes de partir.
Descendus un peu plus bas, les soldats patientent. Shôbunkun attaque Shin à l'épée, mais ce dernier, plus vif, prend le dessus. Shôbunkun, qui sent le poids de l'âge peser sur son corps, demande à Shin de retourner auprès du roi pour le protéger pour lui. Shin s'y rend, suivi de Karyô Ten et de Heki, pas rassurés de les laisser seuls. Ils escaladent un pan de la montagne pour ne pas être repérés mais arrivés au sommet, ils se font capturer par les hommes de la montagne. Ils les mènent vers leur ville.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.