épisode 4: Un matin bien malheureux

épisode 4

Titre original: 
Totemo Fukô na Asa ga Kita

En ce nouveau jour de cours, Mako précipite Matoi à partir au lycée alors qu'il est quatre heures du matin. La mère de Mako était en train de laver le Kamui de Ryûko, le prenant pour un uniforme scolaire normal et Mako force Ryûko à sortir même en pyjama. Elles se font emporter par une foule de lycéen se ruant vers le lycée. Là, Gamagôri Ira, chef du conseil de discipline du lycée brief les élèves sur l'épreuve du jour : parvenir jusqu'à l'école avant 8h30 pétantes sans quoi les élèves seront renvoyés. De nombreux pièges seront parsemés sur leur route. Il s'agit d'une épreuve prévue spécialement pour tous les élèves des bidonvilles qui ne possèdent pas d'uniforme Goku, dont le but est de tester leur détermination à suivre les cours dans ce lycée de prestige et élitiste qu'est l'établissement Honnôji.
Une lycéenne, Ogure Maiko, flanquée d'un plâtre au bras, va sollisciter l'aide de Ryuko pour atteindre l'école. Les voilà parties toutes les trois pour une périlleuse aventure entre escalade sur des pics, esquive de boulets géants et bataille contre des résidents lourdement armés. Pendant ce temps, Barazô, Matarô et Guts s'y mettent à trois pour rattraper Ryûko et lui rendre Senketsu tout propre et sec. Après moults efforts, elles atteignent l'entrée quand Maiko dévoile qu'elle était en fait l'ingénieur de tous ces pièges. Guts rapportait Senketsu mais Maiko lui pique et le porte, excitée à l'idée qu'avec un tel uniforme elle pourrait même rivaliser avec Satsuki. Maiko réussit la merveille la synchronisation avec Senketsu sauf que ce dernier se braque et se durcit, paralysant totalement Maiko. Ryûko lui reprend Senketsu, ce qui pousse Maiko à déclencher son ultime piège : les faire retomber tout en bas de la ville via une plate-forme dissimulée sous leurs pieds.
Ira a entendu le complot de Maiko contre Satsuki et la vire du lycée sur le champ. Ryûko et Mako ont pu prendre un télésiège réservé normalement aux plus haut gradés dans le lycée et arrivent pile poil à temps à l'appel des élèves en cours.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici