Karneval
Visuel Karneval / Karneval (Animes)

Épisode 6: Ailes de l'aurore

Titre original : Asahi no Tsubasa (朝陽の翼)

Yotaka disparaît à jamais, laissant un sentiment ambiant de profonde tristesse. Le malfaiteur (Meiga) s'enfuit, poursuivi par Hirato.
Tsubame demande à Yogi si cet homme, Hirato est dans son camp. Yogi lui explique tout: Yotaka s'est transformé en Varuga, des monstres créés par l'organisation criminelle Kafka que Circus combat. Les Varuga ont un métabolisme accéléré et peuvent se régénérer très vite d'une blessure. En contre-partie pour allonger leur durée de vie, ils dévorent des humains. Il n'existe aucun moyen de les faire revenir à un état d'humain, leur seul salut étant la mort. Tsubame, plongée dans le désespoir demande à être tuée car elle-même a ingéré des cellules de Varuga, bien que ce soit en quantité minime.
Hirato a capturé est rejoint par trois membres du Vaisseau 1 de Circus, Tsukitachi Jiki et Kiichi, ces deux derniers ont fouillé le laboratoire de Meiga mais n'ont rien trouvé concernant Kafka. Hirato interroge Meiga mais ce dernier lui fait bien comprendre qu'il ne lui révèlera rien. Hirato l'élimine. Tous quatre rejoignent Yogi et les autres et Tsukitachi emmène Tsubame.
Le lendemain, Tsukitachi permet à Tsubame de rendre une dernière visite à son grand-père hospitalisé. Mais elle entend par les infirmières que ce serait un certain Gareki qui aurait payé la moitié des frais d'hospitalisation de son grand-père. Tsubame comprend alors que si Gareki les a abandonnés il y a deux ans et a mené des activités illicites dans le secret, c'était pour récolter de quoi payer les soins de leurs grand-père. Tsubame retrouve Tsukitachi et lui demande qu'elle soit utilisée de quelque manière pour mettre un terme aux activités de Kafka.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.