Kakushigoto
Visuel Kakushigoto / Kakushigoto (かくしごと) (Animes)

Épisode 6: Cartable d'école

Titre original: 
School Rucksack (スクールランドセル)
Date de sortie originale: 
7 mai 2020
Date de sortie en France: 
7 mai 2020

Hime reçut à nouveau un cartable d’un certain Date Naoto.

Au studio, Kakushi s’énerva à l’idée que ce Naota cherchât à obtenir les faveurs de sa fille avec un cadeau. Kakeru voulut connaître l’identité de ce Naoto, mais toute question sur la vie privée de Kakushi demeurait proscrite. Rasna constatant que Kakushi estimait le droit d’offrir un cadeau comme un privilège, fit part de son envie que les lecteurs se considérassent comme privilégiés d’avoir acheté les mangas. Kakushi répondit alors qu’il leur fallait devenir des auteurs irréprochables pour cela. Alors qu’ils se mirent à tout faire pour devenir des mangaka modèle, Satsuki se pointa et répondit que pouvoir faire vendre leurs mangas par les libraires demeurait aussi un privilège.

Une séance de dédicace était prévue un dimanche pour Kakushi à la librairie Ki-no-kuniya, pile quand il devait amener Hima à Kidzanira, un parc où les enfants peuvent expérimenter différents métiers.

Le soir en rentrant, Kakushi croisa le grand-père de Hime et lui demanda d’arrêter d’envoyer des cartables, ayant toujours des griefs envers lui. Le grand-père lui rappela toutefois la difficulté d’accepter de confier sa fille à une mangaka publiant des mangas salaces, Kakushi ne peut nier qu’il aurait refusé un tel profil pour Hime.

Le dimanche, les parents ne pouvant accompagner les enfants, il devait faire l’aller-retour entre Kidzanira et la librairie, très proche géographiquement par chance. De plus, Kakeru puis Amy se firent passer pour des membres de la famille pour le relayer à Kidzanira si besoin.

Kakushi demeurait toutefois persuadé que personne ne viendrait pour le rencontrer. Il mémorisa le visage des libraires, pour s’assurer qu’ils ne se fissent pas passer pour de faux fans. Puis la première fan qui se pointa fut Ichiko, la deuxième Momo, une amie de Rasna. Par la suite, Kakushi reste persuadé que ce furent d’autres fans factices payés par Satsuki. L’éditeur lui répondit que sa maison d’édition ne dépenserait pas d’argent pour ça, ce qui vexa encore plus Kakushi. En voyant les lettres de fans reçues, il finit par accepter l’idée que des lecteurs appréciassent réellement ses mangas. Même un père et son fils, encore enfant, tous deux amateurs de mangas se pointèrent, ce qui fit réfléchir Kakushi sur sa relation avec Hime.

Peu après, Il tomba nez à nez avec Hime qui le cherchait. Ichiko fit alors croire que le stand de dédicace à la librairie était aussi un endroit d’essai d’un autre métier. Hime crut son mensonge et de surcroit, elle ne reconnut pas son père habillé avec ses vêtements relax de mangaka. Il la retrouva ensuite, avec ses autres vêtements de sortie. Hime lui confia que c’était le métier de libraire qui lui a plus plu. Et le soir, elle offrit un cadeau à son père, acheté avec son salaire gagné à Kidzanira.

 

Dans les autres boîtes, celle de ses dix-sept ans, Hime découvre un manga simple sur le quotidien d’une famille, qui la touche au plus haut point.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.