Joker Game
Visuel Joker Game / Joker Game (ジョーカー・ゲーム) (Animes)

Épisode 2: Joker Game (2ème volume)

Sakuma s'apprêtait à se faire hara-kiri devant les espions déguisés en soldats et John Gordon. Alors qu'il se prépare, il repense à tout ce que Yûki lui a dit sur les espions et leur mode de fonctionnement. Il envisage alors le seul endroit où la police militaire et lui-même n'auraient jamais demandé à vérifier, par respect: derrière le tableau de l'empereur suspendu chez Gordon. Il ordonne qu'on y fouille et bingo, les codes volés s'y trouvaient. Sakuma échappe de peu à son exécution.
Le soir après que Sakuma a fait son rapport à Yûki, Miyoshi vient le trouve pour lui proposer une restaurant de luxe. Sakuma refuse poliment. L'affaire Gordon ne cesse de le turlupiner, se demandant pourquoi le colonel Mutô aurait demandé une deuxième fouille. Il imagine qu'après son premier échec, il voulait que d'autres échouent aussi à la tâche pour ne pas recevoir le blâme et la honte. La question demeure: comme Yûki a-t-il su que Mutô avait déjà fait fouiller la demeure de John, information normalement confidentielle. La proposition de Miyoshi tantôt d'un restaurant onéreux lui met la puce à l'oreille.

Le lendemain, Sakuma va faire son rapport à Mutô, lui disant où se trouvaient les preuves. Il l'informe aussi que Yûki souhaite faire de John un agent double en lui laissant les codes de l'armée japonaise qu'il a volés et qu'ils vont changer par la suite. Ainsi, John remettrait des codes obsolètes à son pays.
Puis Sakuma met Mutô devant les faits accomplis: Mutô avait dévoilé à ses geisha préférées de la fouille chez John lors d'une soirée arrosée, information qui a pu filtrer donc. Et pour preuve, il remet au colonel son étui à cigarette qu'il avait oublié. Et il n'en avait pas informé Sakuma.
En effet, la veille, Sakuma avait enquêté au restaurant Hanabishi et y avait découvert que Mutô s'y étais rendu et qu'un autre client voisin de la table de Mutô avait trouvé le porte-cigarettes de Mutô qu'il avait remis aux tenants du restaurant. Ces derniers le donnèrent ensuite à Sakuma pour qu'il le restitue à Mutô.
Sakuma dit alors à Mutô qu'il jure de garder le silence sur cette affaire. Mutô le congédie alors, trop énervé d'avoir été ainsi percé à jour.

Plus tard, Sakuma rejoint Yûki et lui confie comment s'est passée son entrevue avec Mutô. Sakuma demande ensuite à Yûki s'il était ce fameux client du restaurant Hanabishi qui aurait entendu la conversation de Mutô. Il avait fait analyser le porte-cigarettes qui ne comportait que les empreintes digitales de Mutô, la tenante du Habaishi qui avait récupéré le porte-cigarettes et les siennes. Mais pas celles de ce fameux client. Sakuma demande à Yûki si sa main gauche est une prothèse remplaçant le bras qu'il a perdu dans son passé. Yûki admet qu'effectivement il avait ramassé de la main gauche le porte-cigarette, ne laissant donc pas d'empreinte digitale, tandis qu'il porte toujours un gant à la main droite par laquelle il tient sa canne. Yûki lui dit alors que le colonel Mutô va être désormais obligé de soutenir l'agence D s'il veut garder toute cette affaire secrète. Voilà donc quel était le but initial de Yûki en épiant Mutô au restaurant. Yûki, impressionné par l'investigation menée par Sakuma, lui propose de devenir espion de l'agence. Le soldat refuse, en gardant toutefois en tête son désir de ne plus être un pion manipulé par les uns et les autres.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.