Je suis un chat
Visuel Je suis un chat / 吾輩は猫である (Wagahai wa Neko de Aru) (Shōjo)

Tome complet

Date de sortie originale: 10 septembre 2010
Date de sortie en France: 18 août 2016
Visuel Je suis un chat tome complet

Contient les chapitres 1 à 7

 

 

Un chaton avec sa famille chat, est attrapé par un humain qui passait par là. Il le relâche un peu plus loin mais le chat, séparé de sa famille, cherche un nouveau refuge. Par chance, il se fait accepter dans la maison d’un autre humain, Kushami. Il décide de rester avec lui, mais est tout juste toléré par le reste du foyer. Il tente un soir d’aller dormir avec Tonko et Sunko, les deux filles ainées de la famille, mais elles le rejettent effrayées. Kushami reçoit souvent la visite de son ami Meitei ainsi que de Mizushima Kangetsu, l’un de ses étudiants dans son ancienne école.

Le chat fait ensuite la connaissance de Mikeko, une chatte pour laquelle il a le béguin, vivant avec une humaine joueuse de koto dans une maison en face. Il croise aussi Kuro, un chat bourru et chapardeur.

Meitei discute avec Kushima et Kangetsu d’un certain pin célèbre pour plusieurs suicides par pendaison. Alors qu’il y allait lui-même, il avait découvert un homme déjà pendu. Kangetsu raconte en retour une autre histoire : après un repas de fin d’année chez Mukōjima, on lui apprit que la fille du maître et de la maîtresse de maison, qu’il a rencontrée à ce moment, est tombée malade, atteinte d’une forte fièvre. Puis peu après, traversant le pont Azuma, il entendit une vois de femme l’appeler. Quand il passa par dessus la barrière pour la rejoindre, il atterrit non pas en bas mais au milieu du pont.

 

Un jour, tandis que Kushima recevait Meitei, Madame Kaneda leur rend visite. Elle les questionne à propos de Kangetsu, afin de mieux le cerner. Elle laisse entendre qu’il aurait témoigné des sentiments amoureux envers sa fille Tomiko et leur apprend que la voix qu’il avait entendue sur le point Azuma était celle de Tomiko. Meitei est étonné qu’elle ait appris pour cette histoire. Elle leur apprend qu’elle fait espionner Kangetsu par l’épouse du tireur de pousse-pousse, dont les moments qu’il passe chez Kushima. Des manières qui offusquent Kushima. Kaneda les questionne ensuite sur les études de Kangetsu. Kushima parle de lui en des termes élogieux, qui semblent satisfaire la dame qui s’en va. Une fois partie, Kushima et Meitei médisent allègrement de son gros nez de Kaneda, se fichant d’être encore espionné. Le chat de Kushima rend une petit visite à la demeure des Kaneda et voit la mère se plaindre au père de l’impolitesse de Kushima. Le chat aperçoit aussi Tomiko, leur fille, avant de rentrer.

Kushima et Meitei racontent à Kangetsu cette entrevue avec Kaneda à son sujet. Tous trois se mettent à épiloguer sur le nez de la mère Kaneda.

Celle-ci de son côté, missionne Suzuki Tojūrō d’éloigner Kangetsu de Kushima, qu’elle estime une mauvaise fréquentation. Tojūrō, ancien camarade de fac de Kushima, lui rend une visite après dix ans d’absence. Devenu homme d’affaires, ils échangent quelques courtoisies avant d’en venir à Kangetsu, Tojūrō dit être devnu afin de favoriser le mariage du jeune homme avec Tomiko, laquelle y semble très encline. Meitei arrive à son tour et salue Tojūrō. Il leur apprend alors que Kangetsu a commencé l’écriture de sa thèse.

 

Dans la nuit, un voleur dérobe de nombreux vêtements et une caisse d’ignames à Kushima et sa famille. Un policier prend leur déposition. Peu après, Tatara Sanpei, lui aussi ancien étudiant devenu homme d’affaire, leur rend visite. C’est lui qui leur avait offert les ignames. Ils évoquent ensuite Kangetsu et Sanpei s’estime bien plus digne de Tomiko que lui.

Le chat part tenter de chasser une souris, histoire de se rendre utile à la famille, il en trouve une mais n’est pas assez rapide pour l’attraper. Puis il passe voir Mikeko mais il apprend qu’elle est mort et il pleure.

 

Lors de sa prochaine visite, Kangetsu fait savoir à Kushima que sa thèse porte sur l’influence des rayons ultraviolets sur les globes oculaires de grenouilles. La mère Kaneda n’accepte de lui donner sa fille que s’il a fini sa thèse, afin d’asseoir sa réputation en tant qu’intellectuel, mais il en a encore pour plusieurs années. Passe alors Ochi Tōfū, un ami de Kangetsu, lequel prévoie de faire paraître un recueil de poèmes dédiés à Tomiko, qu’il a rencontrée lors de l’une de ses lectures publiques. Il a senti une certaine complicité avec elle.

 

Un autre jour, des enfants de l’école Rakuun-Kan, près de chez Kushima, envoie souvent leur balle de jeu chez lui, et viennent les récupérer sans demander de permission. Excédé, Kushima finit par attraper l’un d’eux et demande à Kiyo, sa domestique de faire venir le directeur de l’école. Ce dernier sermonne alors les enfants et présente des excuses à Kushima.

Le chat de Kushima entend ensuite une conversation entre Tojūrō et le père Kaneda, Tojūrō lui fait savoir que le coup des enfants de l’école était aussi une manœuvre pour agacer Kushima. Tojūrō retourne le voir et voit que les enfants demandent maintenant la permission pour aller récupérer les balles qu’ils font tomber chez lui. Tojūrō incite Kushima à déménager, mais c’est hors de question pour lui. Puis, Yagi Dokusen passe voir Kushima et se met à lui conter une démonstration de l’éternelle insatisfaction des humains et il prône l’importance du travail sur soi pour savoir changer de regard.

Un policier lui rend visite et lui apprend que le voleur a été arrêté, il devra venir au poste de police de Nihon-Tsutsumi afin de récupérer les affaires volées.

Un matin, Yukie, nièce de Kushima, vient les saluer. À ce moment, un autre élève de Kushima, Furui Buemon vient voir le professeur. Il lui raconte que des camarades se sont amusés à écrire une lettre d’amour à l’attention de Tomiko et l’un d’eux, Hamada, l’a signée en empruntant son nom, pour faire une farce. Mais Buemon est embarrassé, ne la connaissant même pas et craignant que cette mauvaise blague lui fasse risquer un renvoi de la fac. Kangetsu passe alors annoncer à Kushima qu’il rentre quelques jours dans sa région natale.

Quatre jour plus tard, Kangetsu est de retour et annonce avec Tōfū à Kushima, Meitei et Dokusen qu’il est marié, une fiancé l’attendait dans sa ville natale. Il ajoute d’ailleurs qu’il n’a jamais manifesté aux Kaneda de volonté d’épouser Tomiko et il se fiche que les Kaneda le fassent surveiller. Les cinq hommes se mettent ensuite à parler de la vie de la mort, Kushima avance que la vie revient à choisir la manière dont un souhaite mourir, Meitei ajoute que le suicide pourrait même devenir une matière à enseigner à l’école. Puis ils parlent de l’éducation des femmes, en hausse, qui va inéluctablement la pousser à ne plus obéir docilement à son mari, ce qui engendrera des conflits et causera la rupture de bien des couples. Même Kushima, pourtant marié, traite les femmes en fléau. Le chat pour sa part, a une pensée pour Mikeko. Sanpei arrive à son tour et leur annonce qu’il va se marier avec Tomiko et espère les voir à ses noces, déclarant être heureux comme jamais. Kiyo leur apporte de la bière et ils trinquent ensemble.

Dans la soirée, le chat boit de la bière restée dans l’un des verres des hommes et l’ivresse le gagne. Chancelant dans le jardin, il tombe dans un pot rempli d’eau et se débat pour s’en sortir. Mais souffrant et échouant, il abandonne et se sent en paix dans la mort.

Avis

Je reste choquée par la fin, était-ce vraiment utile de tuer notre petit héros pour conclure le récit? Y avait-il vraiment besoin de ça pour véhiculer des messages qui soit après avoir écouté les personnages humains philosopher plusieurs pages? D'autant que tout le reste du manga adopte une ambiance légère et guillerette, dont les passages plus sombres sont toujours adoucis par du second degré. Je suis allée faire un gros câlin à mon chat pour me rassurer après XD
Le seul message que l'on peut tirer en tout cas avec certitude: l'ABUS D'ALCOOL EST ULTRA DANGEREUX POUR LA SANTÉ!!!

Hanoko, le 22/01/2023

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.