épisode 3

épisode 3: ME!ME!ME!

Titre original: 
ME!ME!ME!

Syuchan, un otaku, passe du temps dans sa chambre sur ses activités en solitaire. Quand soudain, il se fait attaquer et enlever par moult filles.

 

Staff

Réalisation, planning et storyboard: Hibiki Yoshizaki
Musique: Teddyloid
Character Design et direction de l'animation: Shuichi Iseki
3DCGI: sankaku△
Couleur et effets spéciaux: Yuichi Furuichi
Directeur artistique: Hiroshi Kato
Monteur: Hibiki Yoshizaki
Production musicale: Rie Shimasue (King Records)
Producteur: Tomoyuki Ogata
Prises de vue: sankaku△, Nanae Hirabayashi et Hibiki Yoshizaki
Décors: totonyan, Hirotsugu Kakoi, Kumiko Watanabe, Yuumi Okayama, Naoya Watabe, Yousuke Kagawa et Hiroshi Kato

 

Diffusé le 22 octobre 2016 à la BPI du centre Pompidou de Paris pour l'événement "Faut qu'ça bouge!"

Avis

Si vous traînez pas mal sur le web, vous avez peut-être entendu parler de Me!Me!Me! dont la vidéo a fait le buzz parmi les internautes. Tout d'abord, comme vous pouvez le voir avec les info techniques de la fiche, il ne s'agit aucunement d'une vidéo amateur mise en ligne par un inconnu qui s'est tapé un délire fort propice à devenir un meme internet. Me!Me!Me! est à l'origine un single officiel éponyme du Dj TeddyLoid featuring Daoko, et la vidéo devenue si célèbre en est tout simplement le clip. Ce morceau se compose de trois parties qui ont été réunies dans le clip pour former un mini-film. À ce titre, ce clip musical mérite sa place dans nos rubriques. 

Ce qui a rendu le clip de Me!Me!Me! si célèbre est son ambiance délirante. Tout d'abord son character ecchi, grossier à outrance et totalement assumé exagère ce que l'on peut voir dans les mangas, animes et JV en la matière, frôlant la parodie. Ensuite le contraste brutal lorsque le clip bascule dans l'horreur a de quoi nous scotcher à notre siège. À partir de là tout s'accélère de nombreuses scènes s'enchaînent, le clip vire même vers de l'eroguro par moment. Le tout servi avec une animation ultra dynamique, de quoi rappeler notamment le clip de la chanson Fantasy du groupe DyE, qui avait fait la une en son temps à travers tout la toile. Me!Me!Me! n'est-il que de la poudre aux yeux destiné à faire jaser?
En partie peut-être; cependant Me!Me!Me! contient un véritable scenario à la portée dramatique et romantique (attention je risque de spoiler un peu le clip si vous ne l'avez pas vu). On y voit un jeune homme qui prend conscience de l'amour qu'il porte (ou portait) à une fille et qui tente de lutter contre le monde dans lequel il s'est enfermé. Il essaye d'échapper à ces vamps virtuelles dont il avait l'habitude de se délecter du regard à travers son écran d'ordinateur. Mais cet univers dans lequel il semble s'être tant enfoncé l'agrippe et refuse de le laisser s'échapper. La frontière entre le réel et le virtuel est confuse, chaotique, offrant quelques moments assez épiques (fin du léger spoil). Cela n'est là que mon interprétation personnelle. Quoi qu'il en soit, sous des devants trash, j'ai trouvé que nous avions là une belle histoire à la fois drôle, viscérale, voire un peu triste.
La qualité technique du clip est fantastique aussi. Visuellement franchement ça claque. L'animation et le dessin sont très soignés. Et en tant que clip musical la réussite est totale. Le scenario s'accorde parfaitement avec les différents mouvements musicaux qui composent le morceau et les différentes émotions retransmises. D'ailleurs j'aime beaucoup la chanson en elle-même. Aussi bien l'air que la voix aspirée de Daoko, la rappeuse, assez envoûtante dans sa nonchalance.  

Le fort caractère érotique et violent de Me!Me!Me! peut être l'aspect le plus marquant au premier abord mais on ne saurait réduire à cela le clip! J'ai beaucoup aimé ce clip et parmi toutes les vidéo jap WTF qui ont pu faire la une sur internet, Me!Me!Me! est loin d'être aussi insensé et absurde. À déconseiller toutefois aux mineurs et âmes sensibles. 

Hanoko, le 25/06/2015, qui part revoir le clip

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Autres résumés

Vous êtes ici