épisode 11: Power Plant No.33 (PP33)

épisode 11

Titre original: 
Power Plant No.33 (PP33)

Eleki-Magma, un Kaiju générant de l'électricité alimentant toute la ville repose dans les souterrains de la ville. Un jour, un robot inconnu géant nommé Proto-Taitan fait son apparition, commençant à ravager la ville. Dans le tumulte, Eleki-Magma sort de son long sommeil et l'affronte, tandis que la population fuit.

 

 

Staff

Réalisation, scenario, storyboard, animation du Kaiju, prise de vue, montage : Yasuhiro Yoshiura
Storyboard Assistant, Design du Kaiju et mecha design, directeur artistique : Yuji Kaneko
Character Design et directeur de l'animation : Kengo Saito
Animateurs clef: Kengo Saito, Kenji Saikai, Chayama Ryusuke et Atsushi Ikariya
Animateurs assistants: Daisuke Mataga et Naoki Hiramura
Couleur: Terumi Nakauchi
Décors: Shihomi Kaneko, Tarou Goto et Yasuomi Kishi
Animation 3D et animation mecha: Natsuki Wada
Musique: TOMISIRO
Ending: ”HAJIMARI” par RINK (Mistera Feo)
Effets sonores: anime sound (Toru Noguchi et Tsutomu Sukigara)
Producteur de l'animation : Ryosuke Inagaki

 

Studios : Studio Rikka, TRIGGER

Avis

Un autre épisode de cette série se consacre aux Tokusatsu, cette fois plus vers un genre Godzilla et je dois dire que Power Plant 33 m'a bien plus convaincue que les autres mini-films du genre vus jusqu'à maintenant. En grande partie grâce à son animation d'un excellent niveau. J'adore tout le travail des environnements, pas pour leur inventivité qui ne sort pas de l'ordinaire, mais pour le détail apporté à chaque élément de décors qui nous plonge parfaitement dans l'ambiance. Les personnages sont bien faits et dotés d'une animation fluide, même si aucun n'est marquant. En même temps, les personnages humains sont tous plus ou moins des figurants.
Ensuite, le Mecha qui attaque la ville a un design assez bizarre composé d'éléments très carré. Cependant ce ne sera pas lui le point fort de l'affaire mais bien notre espèce de Dino géant. Son animation est tout bonnement géniale, je trouve magnifique le mouvement de toutes ses cornes et écailles dur son corps. De plus la lenteur de ses gestes permet de mesure l'ampleur de son majestueux et toute sa force gigantesque. On ne sait son origine, est-ce une créature ancestrale? Est-ce le fruit d'expériences biologique? Est-il même une machine de guerre dissimulée en ce titan de pierre? 

Voilà donc un épisode fort intriguant qui un jour j'espère aura le statut de pilote à une plus longue série

Hanoko

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici