tome 5

tome 5

Date de sortie en France: 
4 avril 2019
Visuel Issak tome 5

Lorenzo abandonne le combat, avec la promesse de venir chercher Jin, l'un des feux mousquets. Issak se dit qu'il aura l'occasion de récupérer Shin, le deuxième mousquet, une autre fois.
Issak va ensuite délivrer Heinrich, prisonnier. Ils prennent la fuite mais Spinola et son armée les poursuivent. Zetta les voit de loin et se rue vers eux pour les aider. Issak tient en respect l’armée de Spinola avec des coups de mousquet, en dépit de la douleur à  on épaule. Spinola renonce au combat car Issak le tient en joue. Il désire recherche la gloire et aspire à sortir de l'ombre de son père, mourir ici serait vain.
Issak et Heinrich sont secourus ensuite par Otto et ses hommes et sont rapatriés à Fuchsburg.
Gottfried arrive alors et confie une missive à Heinrich de la part de sa mère qui souhaite  œuvrer pour la paix entre protestants et catholiques. Elle demande à Heinrich de rencontrer Von Harrach, comte autrichien, pour ouvrir les négociations. Issak l’escorte en Bavière, ainsi que Hans, le grand-père de Zetta et la jeune fille, qui les guideront et les aideront à se faire passer pour un groupe d’artisans.
Ils se mettent en route et passent des premiers gardes mais à un poste de contrôle suivant, ils sont démasqués. Issak les couvre tandis qu'ils foncent vers Krahenstein. Le mercenaire japonais résiste jusqu'à la tombée de la nuit, mais seul face à toute une unité, il fini encerclé. Cependant il est secouru par Kuntz et Elisabeth Von Krahenstein, la cousine de Heinrich. Elle a hérité de son père étant sa seule descendante et combat en tant que chevaleresse.
Un messager les informe d'une bataille entre des catholiques et des protestants. Les catholiques les ont vaincus, étant plus nombreux et disposants de tireurs de talent, ce qui interpelle aussitôt Issak. Le frère d’Heinrich, Frederic V, demeure disparu à ce jour.
Alors que la situation semble très compliquée et le dialogue impossible désormais avec les catholiques, Ersnt Aldabert Von Harrach et troisième fils du comte Von Harrach, vient à Krahenstein pour parlementer. Son père n’éprouve aucun intérêt à chercher un terrain entre les deux partis tandis que lui considère que les catholiques et les protestants peuvent s’entendre. Le pape lui-même serait de cet avis. Wallenstein, son beau-frère et mari de sa sœur cadette, marche actuellement vers le Brandebourg protestant pourtant resté neutre. Ernst révèle aussi à Heinrich que Frédéric y aurait trouvé refuge. Heinrich y voit là l'occasion de le retrouver et faire front commun avec les princes protestants du Brandebourg prusse. Ils renforceraient ainsi leur position et pourrait tenter une approche diplomatique avec Wallenstein.

Leur conversation avec Ernst est interrompue par l’évanouissement de Hans, qui s’est surmené en ferrant de nombreux chevaux alors que le forgeron du domaine avait fui. Ernst aperçoit la croix de Zetta portant une marque du culte hérétique de Müntzer. Il avertir Heinrich de garder ce détail secret. Hans alité et se sent partir. Il demande à Issak de veiller sur Zetta.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Autres résumés

Vous êtes ici