Golden Kamui
Visuel Golden Kamui / Golden Kamuy (ゴールデンカムイ) (Seinen)

Tome 8

Date de sortie originale: 19 août 2016
Date de sortie en France: 12 octobre 2017
Visuel Golden Kamui tome 8

Contient les chapitres 70 à 80

 

 

Toshizô, Shinpachi, Ushiyama, Kano et Hyakunosuke font le point sur les peaux tatouées de prisonniers retrouvées par les uns et les autres. Hyakunosuke s’interroge sur les réelles motivations du Sans-Visage, qui a tué des Aïnous tout en respectant les traditions. Toshizô pense qu’il serait un indépendantiste russe déguisé en Aïnou et qu’il pourrait avoir convoité l’or des Aïnou pour mener une guerre en Russie.

 

Eddie, après avoir restitué à Ashirpa le manteau, donne un autre filon au groupe : un taxidermiste à Yubari détiendrait une peau avec de drôles de tatouages.

Le lieutenant Tsurumi et son équipe s’y trouvent déjà, mais ils enquêtent sur un profanateur de tombes qui volerait des cadavres de travailleurs miniers sans famille décédés durant l’exercice de leurs fonctions. Ils réussissent à la prendre sur le fait mais le laissent fuir pour le pister. Il s’agit d’un taxidermiste nommé Edogai Yasaku. Tsurumi le confronte lui-même et le perce à jour. Empailleur d’animaux, il cache aussi une reconstitution à taille humaine de sa famille, authentique ou artificielle. Tsurumi gagne sa confiance en louant ses talents, Yasaku, n’ayant jamais eu de reconnaissance pour son œuvre. Tsurumi lui confie une mission : fabriquer de fausses peaux tatouées de prisonniers si réalistes que seuls eux pourraient déceler les vraies des fausses. Nikaido regarde parmi les corps humains (frais ou faux) de  la famille de Yasaku à la recherche d’une oreille semblable à la sienne sectionnée, mais aucune ne ressemble autant que celles de Tsurumi.

 Yasaku se met alors à l’œuvre, sous la surveillance de Tsukishima et Maeyama, multipliant les tentatives et ajustant sa technique de tannage pour améliorer son résultat.

 

Genjirô et Makanakkur vont en ville  chez Suzuki acheter des munitions. Le vendeur leur parle alors d’Inkarmat, qui rechercherait une Aïnou dont la description correspond à Ashirpa. Ils vont en séance  de chasse, le jeune Chikapashi du village Aïnou se joint à eux. De retour au village, ils y trouvent Inkarmat, qui recherche des renseignements sur Ashirpa. Elle interpèle Genjirô, peu confiant, en lui parlant de sa sœur perdue. Puis elle met en garde les villageois que parmi les compagnons d’Ashirpa, l’un risque de la trahir.

Par la suite, Genjirô se remémore le moment où il avait narré son histoire à Tsurumi. Originaire d’un clan Matagi du hameau Ani à Akita, il chassait souvent avec Aoyama Kenkichi. Ce dernier épousa la petite sœur de Genjirô, Fumi. Mais un jour, celle-ci mourut dans un incendie et Kenkichi prit la fuite. Genjirô entreprit de lui faire payer la mort de Fumi. Il apprit qu’il s’était enrôlé dans la septième division à Hokkaido. Il entra lui aussi dans l’armée dans le but de le retrouver. Durant cette période, sa mère mourut, meurtrie par la mort de Fumi puis par le départ de Genjirô.

Sur un champ de bataille, il rencontra Saichi, sans le connaître, qui lui apprit en discutant que se trouvait dans la première division de son peloton un homme correspondant  à Kenkichi.  Lors d’une autre bataille, des soldats russes attaquaient le camp japonais en allant se faire exploser sur leurs positions. Genjirô y retrouva Kenkichi, qui sauva leur unité en repoussant l’un de ces soldats suicidaires. Mais il fut mortellement blessé par l’explosion. Genjirô le récupéra. Avant de mourir, Kenkichi, qui ne peut le reconnaître, lui demanda de faire parvenir aux Tanigaki un message de sa part : son épouse fut atteinte de variole et celle-ci lui demanda de la tuer pour éviter qu’elle infectât quiconque. Il le fit et brûla la maison pour que les Tanigaki n’apprissent pas concernant la maladie de Fumi. Mais rongé de culpabilité, il prit la fuite. Genjirô, bouleversé, lui donne un kane-mochi à manger, gâteau typique des Matagi. Kenkichi se rendit compte qu’il avait son beau-frère face à lui et mourut avec le sourire. Depuis, Genjirô n’a jamais osé rentrer chez lui.

Les mauvais présages d’Inkarmat inquiètent la Fuchi d’Ashirpa et les membres du village, Genjirô consent à partir à la recherche d’Ashirpa. Inkarmat tient à l’accompagner, travaillant secrètement pour Tsurumi.

 

Hyakunosuke prend d’assaut la maison de Yasaku et tue Maeyama, tandis que Tsukishima était parti pour une commission en ville. Ashirpa, Saichi et Yoshitake, qui étaient arrivés entre temps, aperçoivent Tsukishima et le prennent en filature sans prévenir Ashirpa pour ne pas le perdre.

Tsukishima, de retour chez Yasaku, se bat contre Hyakunosuke. Yasaku court remettre à Tsurumi les fausses peaux tatouées qu’il avait terminées. Tsukishima préfère le suivre pour assurer sa protection. Saichi et Yoshitake arrivent alors dans la maison, Yoshitake tombe sur Hyakunosuke. Ce dernier ayant été informé par Toshizo de la situation de Yoshitake, il lui ordonne d’inciter Saichi à poursuivre Tsukishima et Yasaku, afin qu’ils se battent et que Hyakunosuke n’ait  qu’à s’occuper du gagnant.

Yasaku, escorté par Tsukishima, veut semer les poursuivants par la mine. Saichi, Yoshitake, ainsi que Hyakunosuke resté à distance, y entrent aussi. Ils les rattrapent, mais alors qu’ils se battent, des mineurs avaient placé de la dynamite dans l’une des galeries, qui perce par malchance une poche de gaz et déclenche un incendie. Hyakunosuke s’échappe à temps grâce à l’aide d’un mineur. Yasaku se retrouve coincé sous des gravats et confie à Tsukishima les peaux. Les mineurs bouchent toutes les issues afin d’étouffer le feu. Saichi et Yoshitake sont toutefois sauvés par Ushiyama qui détruit les planches de l’une des issues bouchées. Il les avait vus entrer dans la mine. Ashirpa et Kiroranke les rejoignent à ce moment. Au vu de la situation, Hyakunosuke leur apprend alors la taxidermiste a fabriqué des fausses peaux tatouées de prisonniers. Toshizô les rejoint et a trouvé une peau tatouée restée chez Yasaku, qui pourra éventuellement les aider à déceler les vraies des contrefaçons.

 

Tsukishima a pu sortir de la mine et remet à Tsurumi les fausses peaux en lui communiquant le dernier mot de Yasaku à son attention : "fer". Tsurumi se rappelant une conversation avec Yasaku, ce dernier lui avait précisé que ses peaux mouillés au contact d’une certaine matière, leur teinte change. Il s’agit donc du fer.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.