Gintama
Visuel Gintama / Gintama (銀魂) (Animes)

Épisode 89: Ça ne se passe jamais deux sans trois

Kagura, Gintoki et Shinpachi se réveillent dans le noir total. Croyant que la nuit n’est pas encore finie et ayant la flemme de se lever, ils se recouchent. Une voix s’efforce cependant les réveiller, voulant les éveiller à un pouvoir caché, mais les trois l’ignorent. Ils se réveillent et l’homme qui les appelait appraît. Il se décrit comme le sabre de Gintoki, Toyako. Il lui propose de lui offrir plus de pouvoir, mais il ne semble pas intéressé. Kagura et Shinpachi exigent de revenir dans leur monde, Toyako accepte mais il leur signifie qu’ils ne pourront plus accéder plus à cette nouvelle force par la suite. Les trois se rendorment à nouveau, ce qui énerve Toyako d’être ignoré, alors qu’il se dit qu’au vu de l’avancement de la série, il serait temps que Gintoki dispose d’une technique ultime. Il les réveille à nouveau et veut leur faire comprendre l’importance d’une technique ultime au cas où un jour un ennemi très puisant apparaissait. Les trois, peu convaincus, commencent à prendre leurs aises et fouiller dans les affaires de Toyako dans cette dimension et le font tourner en bourrique. Toyako veut les renvoyer chez eux, mais sa mère déboule pour le gronder de vouloir se débarrasser d’eux après les avoir invoqués lui-même, ce n’est pas une manière de traiter des amis. Elle va ensuite leur demander comme une requête d’accepter d’apprendre la technique ultime pour faire plaisir à son fils. Ils acceptent mais c’est Toyako qui ne veut plus. Elle insiste pour le faire changer d’avis et lui propose de lancer sa technique sur elle pour en faire une démonstration aux autres. Elle épuise sa patience et il déploie son Gianbolic Magnum, un uppercut sur sa mère. Puis arrive son père rentré du travail. Il découvre la scène et veut corriger son fils pour ce qu’il a fait à sa mère. Alors que les deux allaient se battre, Gintoki et Kagura les arrête d’un coup dans la jambe. Toyako dit alors que c’était ça, la technique ultime à apprendre, nommée Éclat dans la cuisse.

Mais il semble que tout ça était un rêve de Kagura.

 

 

Sougo, Toshirou et Isao, s’éveille à leur tour dans une dimension déserte entièrement blanche. Les trois se recouchent aussi, pensant être en train de réveiller. Une voix de femme tente de les réveiller, sans grand succès. Elle attend alors leur réveil et se présente à eux. Avant qu’elle ait pu leur dire la raison de sa présence, Toushirou, la menotte, la prenant pour une exhibitionniste perverse au vu de sa nudité complète. Il prend la chemise d’Isao qui dort encore, pour la fuir faire revêtir. Elle leur dit alors qu’elle est leur déesse de la victoire. Isao, réveillé, a trouvé le journal intime de celle-ci et l’a lu. Ému aux larmes par ce qu’elle a traversé, il propose à Toshouri une remise de peine. Apparemment, elle a toujours été malchanceuse avec les hommes. Elle les condamne à ne plus jamais pouvoir se séparer d’elle. Elle se met à leur préparer à manger comme une jeune mariée. Soudain apparaissent le dieu de la pauvreté, un ange de la mort, un shinigami et de nombreuses autres divinités. La déesse aurait été leur aante à tous depuis deux ans, ce qui a causé sa punition. Elle ne nie pas les faits, ce qui attise la colère de toutes ses conquêtes. Quand ils s’en vont, la déesse se sent misérable, ayant perdu tout ce qu’elle avait. Sougo lui inculque cependant que c’est à elle de reprendre tout ce qu’elle a perdu. Elle s’imagine partir au front, avec Sougo, Toshirou et Isao combattant pour elle, afin de récupérer tous ls hommes qu’elle veut et devenir une reine.

Tout ceci était semble-t-il un rêve de Sougo.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Autres résumés

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.