épisode 33

épisode 33

Makoto croise Hiyori et lui demande de lâcher un peu de leste concernant Ikuya. Hiyori s'énerve pensant qu'il s'agit encore de Hruka. Makoto lui répond qu'il devrait tester de nager avec lui.

Le relais où nagent Haruka et Ikuya commence. Ikuya se sent à nouveau oppressé en nageant, mais écouter Haruka nager lui fait prendre conscience de ce qui le bloque réellement : l'idée de se retrouver seul, laissé derrière par ses camarades. Il voulait devenir fort pur être capable de nager seul, mais il se rend compte qu'être fort pour soi et personne d'autre n'a pas de sens. Cela redonne du peps à Ikuya. À la fin de la course, Haruka perd mais lui et Ikuya se rabibochent. Cette course était comme la concrétisation de leur promesse de nager ensemble du temps du collège. Tous deux retrouvent Makoto et Asahi après la course et parlent amicalement. Ikuya part ensuite retrouver Hiyori pour essayer de recoller les morceaux mais leur conversation est interrompue par l'arrivée de leur capitaine. Il lui propose de participer au relais, ce qu'Ikuya accepte, à la condition que Hiyori participe aussi. Hiyori, touché, consent à participer.

À Iwatobi, les membres du club de natation ont appris que Haruka va nager le 4x100 mètre en relais, ils tiennent à aller le voir nager.

Le relais commence, les nageurs s'élancent les uns après les autres dans l'eau. Pour le dernier passage de relais, Hiyori et Haruka s'affrontent. Au fina, l'équipe de l'université Hidaka l'emporte contre celle de Shimogami.
À la fin de la journée, Natsuki vient féliciter Ikuya pour ses performances, l'avoir vu nager motivé à lui aussi concourir pour le podium mondial. Puis il remercie Hiyori d'avoir soutenu Ikuya tout le temps de son absence à l'étranger.
Hiyori croise Kisumi, qui lui propose d'essayer son club de basket. Ikuya de son côté, propose à Haruka, Asahi et Makoto un entraînement commun pour la suite.

Avis

Il étant temps que ça se termine toutes ces simagrées avec Ikuya, ils avaient grave l'art de prendre le chou pour rien ces gars-là.

Hanoko

Vous êtes ici