épisode 18: Celle qui se brouille

épisode 18

Titre original: 
Isakau Onna

Alors qu'elles étaient dans la rue, Nadie prend un ouvrier sur un toit pour un chasseur de prime. Elle précipite Ellis vers qui fait tomber par terre son porte-clefs. Une fois le malentendu levé, Ellis va récupérer son prote clef mais une voiture l'a écrasé. Ellis boude alors Nadie qu'elle tient pour responsable.
Au coucher du soleil, les filles se payent une chambre dans une petite auberge paumée au milieu d'un champ et portant le nom de Kokopelli, à l'effigie de la divinité de la fertilité. Elles font connaissance du propriétaire, un vieil homme chaleureux. Le hasard les réunit de nouveau avec Ricardo et Lilio qui passent la nuit dans la même auberge. Ellis cependant continue de bouder Nadie et prendra une chambre à part. Une fois la nuit tombée, le propriétaire invite L.A. à entrer au lieu de rester à roder autour de son auberge. L.A., un peu dérouté, s'en va. Puis l'aubergiste propose également à Jody d'entrer, elle qui espionnait Nadie et Ellis.
Méfiante, Jody enquête sur le vieil homme seulement pour découvrir qu'il est censé être mort depuis un bon moment. Elle entre en contact avec Nadie pour l'informer de cela et elle lui ordonne de lui laisser prendre Nadie sous son aile. Jody l'avertit que se rendre à Wiñay Marka n'apportera que souffrance à Ellis, tandis que L.A. qui débarque à ce moment, rétorque que le bonheur attend Ellis à Wiñay Marka à l'inverse. Alors que les trois étaient sur le point de se battre, un faiceau de lumière les entoure et téléporte Jody et L.A. loin de là.
Pendant ce temps, le propriétaire a emmené Ellis dans un monde souterrain imaginaire où elle voit Nadie enfant. Ellis se précipite vers elle. Une fois revenue à la réalité, Ellis fait la paix avec Nadie. Après qu'elles sont repartie, Jody revient avec ses agents à l'auberge, seulement pour découvrir une auberge toute délabrée et abandonnée.

Avis

Assez poétique cet épisode, même si l'histoire traîne encore et encore. 

Hanoko

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici