épisode 8

La raison pour laquelle les prêtresses de Mithra soutiennent le prince Arlsan est qu'une offrande importante leur avait été faite au nom d'Arlsan, à la naissance de celui-ci. Faranghis à Ghib que la mission qui lui a été confiée aurait été aussi un moyen pour ses consoeurs du temple Mithra de se débarrasser, par jalousie pour sa beauté et son talent guerrier. Ghib, après avoir longuement insisté, se fait plus ou moins accepter aux côtés de Faranghis et la suit.

En faisant répandre des rumeurs par des roturiers, Narsus attire l'armée de Kahllahn vers le nord, à travers le chemin sinueux de la montagne menant à Daylam pour leur tendre une embuscade. Narsus observe la scène qui se passe parfaitement comme prévu. Arrivent alors Faranghis et Ghib qui viennent leur apporter leur soutien. Les opérations commencent : tout d'abord, Arslan les affronte du haut de la falaise, épaulé par Elam. Les soldats de Kahllahn se ruent vers lui, mais la montée difficile donne l'avantage à Arlsan qui le tue grâce à l'arc que lui a confié Elam. Puis au milieu de cortège des soldats, Narsus, épaulé de Ghib alternent entre attaquer les soldats et se dissimuler dans la forêt pour leur faire croire à un guet-apens tendu par toute une armée cachée. Et lorsque Elam annonce l'attaque imminente du Marzbân Daryun, sa réputation fait mouche parmi les soldats. La confusion la plus totale est semée et une bonne partie des soldats commence à fuir, abandonnant le peloton de tête de la troupe. Kahllahn se lance alors lui-même dans le combat. Quand il atteint Arslan, Daryûn s'interpose. Après un duel acharné, Kahllahn et chute et tombe malheureusement sur sa propre lance qui se plante dans sa poitrine. Narsus et Daryûn arrivent en premier à ses côtés. Ce dernier leur dévoile que le roi Andragoras est encore vivant, et que les Lusitaniens se préparent à introniser le roi légitime de Parse. Quand Arlsan arrive à son tour, Kahllahn meurt. Narsus et Daryûn dévoilent au jeune prince uniquement l'information sur la survie d'Andragoras. Faranghis se présente officiellement et prête serment de fidélité à Arslan. Ghib lui apprend aussi qu'aux dernières nouvelles, Tahaminé serait encore vivante. Arlsan demande à la prêtresse de chanter un hymne mortuaire pour le repos de l'âme de tous les soldats qui viennent de trouver la mort.

À Ecbatâna, l'homme au masque d'argent se rend dans les geôles où Andragoras est enchaîné. Il lui dévoile qu'il est Hilmes, fils d'Orsloes et roi légitime de Parse. Il lui montre quelques instants son visage caché sous son masque avant de repartir. À l'annonce d'une telle nouvelle, Andragoras éclate de rire.

Avis

En même temps, quand on voit comment Faranghis se sape, tu m'étonnes que les autres prêtresses aient voulu la chasser

Enfin les révélations! La suite promet! 

Hanoko

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici