épisode 18

Le roi Calicala II, avant de rendre son dernier soupir, demande à Rajendra de pardonner à Ghâdevhî pour ce qu'il s'est passé. Après les obsèques du précédent auxquelles la population est venue nombreuse, Rajendra organise un grand banquet où sont conviés Arslân et Ghâdevhî. Ghâdevhî, en voyant Arslân arriver au banquet, l'accuse de tous les malheurs qui lui sont arrivés. Il tente de l'assassiner mais il est arrêté avant. Rajendra le fait alors exécuter.
Le lendemain, Rajendra et Arslân échange sur l'avenir. Rajendra offre à Arslân le soutien de trois mille de ses cavaliers pour sa lutte contre les lusitaniens. Après cette entrevue, le général Kuntavâ s'inquiète d'une telle contribution à l'armée de Parse, mais Rajendra lui dévoile qu'il compte attaquer Arslân au moment propice. Jaswant s'éclipse après avoir espionné cette conversation.

Le jour suivant, l'armée d'Arslân prend la route avec les cavaliers dirigés par Kuntavâ. À la nuit tombée, les cavaliers de Sindôra passent à l'action. Peu après, Rajendra lui-même prend part au combat mais les Parse avaient prévu ce mouvement grâce aux informations de Jaswant et aux tactiques de Narsus. Ils piègent et arrêtent Rajendra. Arslân force Rajendra à signer un pacte de non-agression envers Parse pour trois ans, période durant laquelle il espère reprendre le pays aux lusitaniens et renforcer Parse. Cette durée limitée qui ne semble pas démesurée devrait garantir que Rajendra respecte le pacte.
Jaswant, bien qu'il reste un citoyen de Sindora, jure fidélité à Arslân le temps qu'il paye sa dette envers lui.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici