épisode 17

Après approbation d'Arslân, Daryûn accepte la requête de Rajendra de le représenter dans ce duel devant les dieux
Quand Ghâdehvî apprendre que Daryûn le chevalier noir dont la réputation le précède à travers tout le continent, sera le champion de Rajendra, il décide de choisir le prisonnier Bahâdur, guerrier connu pour être une bête sanguinaire.
Rajendra et Arslân rejoignent Uraiyûru et se retrouvent dans l'arène du duel. Daryûn et Bahâdur prennent place au centre, dans une zone en cercle entourée de feu. Le combat commence, Bahâdur arrive avec sa force monstrueuse à faire perdre à Daryûn son bouclier. Daryûn lui assène une blessure au torse mais Bahâdur semble insensible à la douleur. Bahâdur brise ensuite l'épée de Daryûn. Daryûn plante ensuite son épée dans le flanc de Bahâdur, qui une fois de plus riposte sans se préoccuper de la plaie.
Arslân, qui commence à angoisser pour Daryûn, menace de mort Rajendra pour avoir envoyé Daryûn aux devant d'un péril pareil. Calicahla le calme cependant en lui disant que Ghâdehvî n'a pas eu d'autre choix que de faire appel à un tel guerrier pour vaincre quelqu'un de la trempe de Daryûn.
Daryûn se sert de sa cape pour l'embraser et la lancer sur Bahâdur et lui asséner un coup fatal. Daryûn l'emporte, amenant ainsi la victoire de Rajendra. Ghâdehvî refusant une victoire remportée par un soldat Parse, lève son armée contre Rajendra et contre la volonté de leur père Calicahla. Mahendra tente de raisonner Ghâdehvî, mais le prince le tue pour son opposition. Cet acte jette un froid dans toute l'arène, les soldats arrêtent de se battre, stupéfaits par la mort du premier ministre qui était très apprécié. Rajendra fait arrêter Ghâdehvî pour son insurrection contre le roi et les dieux, tandis que Jaswant pleure la mort de Mahendra.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici