épisode 14: Le prince d'un pays étranger

épisode 14

Rajendra, second prince de Sindôra, veut profiter de la discorde actuelle de Parse pour triompher du prince héritier de Parse, tandis que le roi Calihcala de Sindôra est souffrant, alité. Cette action lui permettra de faire valoir ses droits à la succession au trône de Sindora sur son frère aîné d'un mois seulement, Gahdehvî.
Narsus, Kishwahd et Daryûn mènent la contre-offense à dix mille hommes contre cinquante mille de Sindôra. Il compte prendre l'avantage grâce au temps hivernal auquel ne sont pas habitués les soldats de Sindôra ainsi que leur connaissance du terrain pour les piéger. Et en troisième, il fait passer un régiment de Parse pour une armée de Gahdehvî venue attaquer Rajendra pour semer la confusion dans le camp adverse.
Le plan de Narsus permet de pousser les troupes de Sindôra à se diriger sur un lac gelé dont la glace se brise sous le poids des soldats. Après cela, Narsus, Daryûn et Alfrid capturent Rajendra et le ramène à Peshawar. Arslan l'invite à dîner avec lui, non en tant que prisonnier mais en tant qu'invité. Dans la soirée, Arslan demande à Rajendra de s'allier avec lui : il se soutiendra dans son dessein de devenir roi de Sindora contre Gahdehvî en échange de son aide pour reconquérir la capitale de Parse. Narsus indique même à Rajendra qu'il a commencé à faire courir des rumeurs à Uraiyûru, la capitale de Sindôra comme quoi il a déjà formé une alliance avec Arslan. Stupéfait et amusé, Rajendra reconnaît qu'il s'est bien fait avoir et accepte ce marché inattendu.

À Uraiyûru, Gahdehvî s'offusque d'apprendre que Rajendra collabore avec Parse. Son premier ministre, Mahêndra, a infiltré un espion parmi les soldats de Rajendra.

Avis

Le scenario reste crédible mais tout semble quand même trop facilement résolu pour cette bataille.
En tout cas, ça fait de nouveaux personnages sympathiques. J'espère juste que Gahdehvî sera un bon personnage et non pas seulement le "méchant frère". 

Hanoko

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici