Date de sortie originale: 12 mai 2021
Date de sortie en France: 14 octobre 2021
Visuel Cauchemar d'Innsmouth (Le) tome 1

Contient les chapitres 1 à 5 + avant-propos

 

 

Hiver 1927, la police procèda à perquisition et dynamitage de maisons à Innsmouth. Habitants des villes alentour et association de défense des prisonniers gardèrent ou furent réduits au silence à ce sujet. Un journal à qui l’on accordait peu de crédit relata de torpillage envers le Récif du Diable à côté d’Innsmouth. Robert Olmstead aujourd’hui, surle point de se suicider, compte bien révéler la vérité, ayant passé des heures effroyables dans cette ville portuaire.

 

Robert, pour fêter sa majorité, se lança dans un voyage à travers la Nouvelle Angleterre en touriste d’antiquité de généalogie, ainsi qu’en quête des origines de sa famille. Après avoir visité Newburyport, il n’avait plus assez d’argent pour un billet de train vers Arkham. On lui parla alors d’un bus qui s’y rendrait mais qui faisait une étape dans la ville d’Innsmouth mais on le lui déconseilla vivement. Il se renseigna en ville, auprès de diverses personnes, qui dirent qu’Innsmouth était devenu quasi désert,de ses habitants difformes, du propriétaire de l’affinerie d’or et de vivote du vieux Marsch qui restait cloîtré chez lui, de cultes sataniques et de sacrifices faits à des créatures de l’enfer. Il se rendit à la société d’histoire de Newburport où il la conservatrice lui montra des bijoux provenus d’Innsmouth, notamment une tiare de grande taille avec la représentation d’une créature mi-poisson mi-batracienne. La conservatrice lui parla  aussi de l’ordre ésotérique de Dagon  (divinité mi-hommemi-poisson) qui s’était formé là-bas, coïncidant avec le moment où le poisson revint en abondance dans le secteur.

Robert prit le bus pour Innsmouth. Le chauffeur, nommé Joe Sargent, ne lui adressa pas un mot et avait en effet le visage difforme et émettait une forte odeur. Sur place, Robert découvrit une ville délabrée, la plupart des maisons condamnées et aperçut furtivement le pasteur, lui aussi au visage d’homme poisson. Il déposa ses affaires au seul hôtel en activité, le Gilman’s House, pour visiter la ville en attendant sa correspondance pour Arkham. Dans une boutique, il fit la connaissance du vendeur, originaire d’Arkham. Il lui déconseilla fortement de rester longtemps en ville, les habitants de montrant hostiles envers les visiteurs, certains auraient même disparu. De plus il lui recommanda de se tenir éloigné du nord de la rivière, de l’affinerie des Marsch et de l’église. L’ordre durant les messes, psalmodiaient des mots mentionnant l’immortalité, il vouait un culte à l’eau et ses membres devenaient tous difformes avec le temps, ce qui était désigné par le masque d’Innsmouth. Il le dirigea toutefois vers le Zadok allen, homme de quatre-vingt-seize ans qui aurait été à l’origine de toutes les rumeurs sur Innsmouth.

Robert arpenta la ville à sa recherche, éprouvant de plus en plus un malaise ici et une crainte des habitants qui le toisaient du regard. Il trouva Zadok et parvint à entrer en contact avec lui. Ils s’isolèrent et Robert l’interrogea sur Innsmouth, lui offrant du whisky pour délier sa langue. Zadok restait malgré tout lucide. Il lui apprit que tout avait commencé avec Obed Marsch, il y a un siècle, qui s’était rendu à une île à l’est de Tahiti. Il y rencontra la population locale, menée par leur chef Walakea. Ce dernier parla à Obed de divinités sous-marines avecqui ils commerçaient. En échange de dons de jeunes de leur clan deux fois par an, ces créatures leur fournissaient des bijoux en or à leur effigie et du poisson à pêcher en abondance. Elles se mirent aussi à exiger de s’accoupler avec leurs femmes, avançant que cela leur aurait octroyé l’immortalité. Les enfants nés de cette union avaient une apparence normale dans leur jeunesse mais c’est en avançant dans l’âge adulte que leur visage  revêtait des traits de poissons. Matt Elliott, capitaine en second d’Obed, tenta de le dissuader de s’engager avec ce clan, mais Obed ne l’écouta pas. Il se fournit chez eux en bijoux en or, ouvrit son affinerie pour les refondre et les revendre, mais certains ouvriers en volaient et les revendaient tel quel au noir. Puis, en 1838, Obed découvrit le massacre des autochtones avec qui il faisait affaire. Les tribus voisines nettoyèrent les lieux et apposèrent des pièces avec le signes des Anciens, qui semble-t-il repoussaient les créatures des abysses. Obed ne pouvant plus maintenir son activité, décida d’accueillir lui-même les créatures de l’abysse, au Récif du diable. Matt tenta de l’en empêcher, en vain. Zadok raconta à Robert qu’il vit ces créatures sur le récif et les offrandes potentiellement humaines qu’Obed leur faisait. La ville prospéra à nouveau et il se débarrassa de Matt qui voulut  l’arrêter. Une enquête finit toutefois par s’ouvrir en 1846 sur la ville. Zadok lui-même parla au conseiller Mowry de ce qu’il avait vu au Récif du Diable. Mowry lança son investigation et arrêta Obed, ainsi que vingt-deux autres personnes. Cependant, les créatures des profondeurs sortirent de l’eau, ravagèrent la ville, massacrant tout habitant sur leur passage ainsi que les policiers et libérèrent Obed et ses hommes. Zadok y perdit ses parents. Obed délcara ensuite que toute la ville devrait se convertir à l’ordre de Dagon et répondre à toutes les exigences des créatures des abysses. Les habitants n’eurent pas d’autre choix pour survivre que de s’y plier, ne disposant pas de magie des anciens que les clans des îles n’avaient pas partagée. Et ils commencèrent aussi à se reproduire avec les créatures des abysses. Obed mourut en 1878 et c’était maintenant Barnabas, son petit-fils, enfant d’Onisiphorus, fils ainé d’Obed, qui dirigeait l’affinerie. Zadok expliqua cependant que le pire restait à venir avec ce que les créatures avaient prévu de faire en ville. Il commença à lui parler de Shoggoth, mais il s’interrompit, sentant les créatures les observer. Il exhorta Robert à quitter la ville et prit la fuite lui-même.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.