Bremen, les déjantés
Visuel Bremen, les déjantés / Buraidan Bureemen (Shōnen)

Tome 9: Friends

Titre original : Friends

Chapitre 75 : Start !

Je suis pas sûr, mais je crois que l'illustration fait référence à une photo des Beattles dans la même position.

Lorsque Ruri a fini d'embrasser Ryo, elle s'endort en pleurant. (Le lendemain Ruri redevient elle-même).

Run et Ryo ont déjà un ancien passeport. Reiji vient de s'en faire hein. Les autorités ont un peu bloqué sur la crète ^^ Kasuga a remi son t-shirt Pil

Faut absolument que vous voyez le bureau de Mari. Ryo s'y rend pour lui annoncer la nouvelle. Mari offre à Ryo des "machins pour battre la batterie" faits dans la même matière que ses fouets (des baguettes ?) qui peuvent se transformer en fouet en poussant un bouton (putain on arrête pas le progrès ^^)
Mari et Ryo se disent au revoir. "Ne perds pas de vue ton rêve" et elle lui donne le numéro d'un contact à Los Angeles.
Reiji téléphone à son père.

Chapitre 76 : Sky High !

Aéroport. Iwaseki est en retard ôO Iwaseki remet le passeport de Kasuga. Ruri est venue avec des banderolles !
Les deux "filles" se souviennent du baiser de l'autre soir. Ryo a paumé son passeport. C'est Ruri qui le rammasse. Tiens c'est bizarre c'est le nom de Ryo mais sur la photo c'est un collégien.... Ryo lui dit que son corps est masculin, mais que son coeur et son âme est féminin, ce qui n'a pas l'air de convenir à Ruri ^^

Chapitre 77 : Go !

Arrivés à l'Aéroport de Los Angeles, les Bremen sont abattus... par le décallage horaire ^^
Leur producteur les emmène dans leur nouveau lieu de résidence... ils passent à côté des voitures de sport et arrivent finalement devant cette bonne vieille camionette citroen ^^ Leur manageur leur remet leur date de tournée. Les recettes devront couvrir leurs dépenses ^^
Ils ont un concert à faire dès ce soir ^^
Kasauga a un gout de nostalgie.
Ils mettent la radio, ça diffuse "Route Ramuda" des Evolutions Crisis (ça ressemble à une invention de l'auteur ^^) C'est ce groupe qui leur a donné l'envie de jouer ^^ Ce groupe avaient deux chanteurs : un mec et une meuf. La police a conclu à un double suicide, mais en fait leur mort est un mystère.
Leur nom : Sidney Rocks et Rena Bluegie. Rena... c'est le nom que Kasuga n'arrête pas de répéter, et Sidney, ou Sid, c'est Sid Vicious, c'est Kasuga. Enfin c'est comme ça que je le comprends. On reprends ce bon vieux couple : Sid Vicious / Nancy Spungen. ^^
Kasuga fait une crise : "Je ne suis pas Romio... je suis..."

Chapitre 78 : Memory II

La fille nue que Kasaga avait vu tomber de l'immeuble, c'était Rena Bluegie. C'est l'hypnotiseur qui l'a balancée ^^ parce que l'amour pourrait nuire à ses desseins (à savoir controler le monde grace à la voix de Sidney/Kasuga). Rena l'avait supplié de ne pas la tuer parce qu'elle... était enceinte !!! En fait Chaos l'hypnotisuer voulait tuer le fruit de leur amour ^^
Au moment où Sidney se jette sur Chaos, des hommes de mains tirent des flèchettes somnifères...

Raaaagh putain, toriyamaworld.com a mis entre parenthèses la publication des derniers chapitres de Bremen... que va-t-il arriver ??? Le suspens est insoutenable :)))

Avis

Et oui, il n'y aura pas d'autres tomes, tout simplement parce que les éditeurs ont jugés bon de l'arrêter là. Que dire de ces 9 tomes ? Bon déjà le manga s'est un peu égaré en milieu de parcours. On peut également comprendre que le trip punk, SM, drogues, n'ai pas plû aux lecteurs de Shonen moyen. Perso je trouve que c'est un bon délire. La recherche des autres musiciens est très bien, et toutes leurs galères de musiciens sont égalment très interresantes. Leurs bastons ayant un rapport avec la zik c'est très bien aussi. Le trip complot mondial avec l'hypnotiseur ba euh... de toute façon depuis la première page ce manga ne se prend pas au sérieux, c'est un manga, zon pas voulu faire un truc réaliste.  

La confusion Sid Vicious / Kasuga Romio, je dis pas non, vive les hommages aux Sex Pistols ! (j'écoute quoi à votre avis là ? God Save the Queen, Anarchy in the UK, My Way...

Maintenant j'ai envi de deux choses, enfin trois :
- lire les chapitres manquants
- lire Beck (vive les mangas rock même si ils manquent de qualités)
- et lire d'autres travaux D'Umewaya Haruto 

Le mot de la fin ? vive ce manga, m'a fait vivre de très bons moments, malgré ces défauts.
Laissez s'exprimez les auteurs ! On peut même aller plus loin. Considérer Bremen comme une critique du système de l'édition actuel. Les Bremen c'est notre auteur, comme nos héros il cherche le sens de la liberté, lui aussi veut trouver sa propre voie, essayer d'imposer ses idées, continuer son manga...  

"Ne perds pas de vue ton rêve"

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.