épisode 4: Bloodline Fever

épisode 4

Titre original: 
Bloodline Fever

Leonardo Watch croise un garçon dans le métro avec qui il discute. Il perçoit des ailes rouges s'élevant du dos de ce dernier.
Le soir, alors que le Libra se fait une fête arrosée, Leonardo mentionne sa rencontre de l'après-midi, ce qui capte l'attention de tout le monde. En effet, il a croisé un vampire, terriblement redouté de l'humanité.

Le lendemain Blitz T. Abrams, dit le chanceux pour sa tendance à attirer de catastrophes malgré lui et être le seul à en ressortir indemne, débarque à Hellsalem's Lot pour cette affaire de vampires. Il montre à Leonardo une main arrachée à l'un des Treize Anciens (Elders Thirteen), être suprême dans la hiérarchie des vampires. Cette main sectionnée tient toujours très fermement un papier contenant le nom de ses congénères. Leonardo utilise ses Yeux de Dieu et réussit à lire les noms sur le papier.
Ensuite, Klaus Von Reinherz, Zapp Renfro et Abrams emmènent Leonardo à la gare centrale d'Yggdrashiad pour y observer le néant où sont supposés se terrer les Treize Anciens. Leonardo scrute le gouffre et aperçoit non pas treize mais une pléthore de vampires nichés au fond, ce qui lui blesse les yeux. Klaus alors reçoit une alerte d'une attaque de la station de métro Stromcreed. KK, Steven A. Starphase et Chain Sumeragi se rendent sur place, dépêché par le FBI.
Pendant ce temps, le vampire que Leonardo avait croisé dans le métro vient rendre visite à White et lui parle des Yeux de Dieu.
KK et Steven affrontent d'abord les goules générées par les deux vampires présents, tandis que Cahin filme tout et retransmets l'image à Klaus. L'un des deux vampires laisse à l'autre de s'occuper des agents du Libra. KK et Steven attaquent de concert mais le pouvoir de régénération du vampire lui donne un net avantage et il triomphe d'eux. In extremis, Klaus arrive sur place et scelle le vampire dans un crucifix grâce à un sort réalisable en connaissant le nom du vampire.

Après tous ces événements, le vampire rencontré par Leonardo, surnommé le Roi du Désespoir contact Femt.

Vous êtes ici