épisode 1

Lors de l'examen visant à classer les élèves par niveau, Himeji Mizuki fait un malaise que Yoshii Akihisa emmène à l'infirmerie. Akihisa rendra sa copie non finie et se tape une sale note. Il se retrouve dans la classe F, la classe des cancres où le matos est totalement délabré et avec pour prof principal le flegmatique Monsieur Fukuhara. Il y retrouve Sakamoto Yuuji, Shimada Minami, Kinoshita Hideyoshi et Tsuchiya Kouta, surnommé le voyeur. Ainsi que Mizuki; en effet, cette dernière a récolté un zéro pour avoir quitté la salle d'examen même pour une raison médicale. Akihisa décide de tout faire pour que sa classe obtienne une salle de cours correcte afin que l'insalubrité ne nuise pas à la santé fragile de Mizuki. Yuuji, le délégué de classe, va dans ce sens et propose de défier la classe E dès maintenant. Dans ce lycée, les élèves peuvent défier en combat virtuel au tour par tour les autres classes dans l'espoir d'obtenir de meilleures conditions de travail, sous la surveillance d'un professeur. La force des avatars de combats des élèves est définie en fonction des points obtenus au dernier examen. La classe E accepte le duel et le combat prend place.
Minami, Hideyoshi et Kouta tiennent tête à la classe E mais ils sont vite en mauvaise position. Afin de récupérer plus de points pour le combat, Minami part en salle de retenue afin de passer un examen de rattrapage en mathématique, rejoignant Mizuki qui planchait déjà. Les élèves de la classe E remportent combat sur combat et atteignent les deux derniers restants, Akihisa et Yuuji. Yuuji les distraie en montrant des capacités spéciales d'Akihisa, à savoir répercuter les dégâts de son Avatar sur sa propre personne, le temps que Mizuki les rejoigne. Il s'avère que Mizuki est en fait une tête et son test de rattrapage lui a rapporté assez de points pour terrasser en un coup toute la classe E. Victoire donc pour la classe F. Mais Yuuji décide de ne pas prendre le matériel de la classe E. En secret, la déléguée de la classe A a regardé ce duel.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici