épisode 12: Adieux et volte-face – dernier procès

épisode 12

Titre original: 
Gyakuten, Soshite Sayonara: Last Trial" (逆転、そしてサヨナラ Last Trial)

Le juge ordonne quinze minutes de pause pour ce deuxième procès qui s'enchaîne.
Benjamin Hunter s'excuse auprès de Phoenix Wright pour lui avoir caché son implication dans le meurtre de son père et dit que son cauchemar depuis des années à propos de cette scène cache sûrement sa culpabilité. Cependant, Phoenix croit dur comme fer en l'innocence de Benjamin.
Le procès reprend, Benjamin dit qu'après un long moment coincés dans l'ascenseur, Yôgi avait commencé à s'en prendre à son père Henri par panique. Il aurait lancé le pistolet sur Yôgi pour l'arrêter et il a entendu un coup de feu. Après tout est devenu confus dans sa tête et il a perdu connaissance. Il pense donc avoir tué son père.
Phoenix met cependant en lumière que dans l'ascenseur, deux balles ont été tirées car deux impacts figurent sur la photo de la scène du crime: l'une sur Henri Hunter et l'autre dans le mur, il devait forcément y avoir un autre coupable. Manfred Von Karma rétorque que la police n'avait trouvé alors qu'une seule balle sur les lieux. Phoenix répond que le coupable avait dû retirer l'une des balles tirée, mais Manfred dit que ce serait insensé de faire ça. Maya Fey invoque l'esprit de sa soeur Mia qui met Phoenix sur la piste pour pousser plus loin l'argumentation. Phoenix dit alors que le coupable était obligé de remporter la balle avec lui car il a sûrement été blessé avec, cela aurait fait un preuve contre lui. De plus, ce jour-là Henri affrontait Manfred dans un procès, que Manfred ne put remporter qu'en falsifiant des preuves. Ça lui aurait donc fait un motif pour s'en prendre à Henri. D'autant que le lendemain du procès, il a pris un jour de congé, le seule n quarante ans de carrière.
Le juge intervient pour indique qu'on ne peut se remettre de l'extraction d'une balle dans son corps en un jour seulement. Phoenix utilise alors le détecteur de métaux de Maya et détecte un objet métallique dans l'épaule de Manfred, sûrement la balle restée d'il y a quinze ans. Manfred affirme cependant qu'il l'avait reçue à un autre moment sans lien avec l'affaire DL-6. Phoenix se rend compte alors que la cartouche de la balle tirée, pièce à conviction a disparu. Soudain, Benjamin feinte un malaise.
La séance est mise en pause, Benjamin dit à Phoenix qu'il va falloir s'infiltrer dans le bureau de Manfred pour récupérer cette preuve cachée. Maya se propose pour la mission. Tandis qu'ils s'y rendent, Paul se fait passer pour Benjamin à la reprise du procès afin de gagner du temps mais il ne trompe personne. Benjamin arrive pour le remplacer et peu après, Maya revient avec la preuve volée dans le bureau de Manfred, après avoir échappé à un homme qui voulait l'empêcher de prendre la preuve. Phoenix demande alors que la balle dans l'épaule de Manfred soit analysée pour prouver la correspondance avec la cartouche. Manfred, au pied du mur enrage et avoue son crime.
Il était passé à proximité de l'ascenseur en panne et reçu une première balle à l'épaule, celle tirée à cause de Benjamin. Quand les portes s'ouvrirent, il y trouva les trois occupants, Benjamin, Henri et Yôgi évanouis. L'occasion était trop belle, il prit l'arme, tue Henri et prit la fuite. Avec cet aveu, Manfred est arrêté et Benjamin est déclaré non coupable.
Ils se retrouvent tous après pour profiter de cette victoire. Là, Phoenix dit à Benjamin qu'il a enfin réglé sa dette envers lui, en lui rappelant l'épisode de la cantine de quand ils étaient petits.

Maya décide de rentrer chez elle pour devenir une meilleur medium. Phoenix la retrouve sur le quai du train et ils font leurs au-revoir. Cependant les portes se ferment sans qu'il ait pu entendre la fin de la phrase de Maya.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici