SEO Mitsuyo

Photo/image de SEO Mitsuyo

Biographie

Seo Mitsuyo (瀬尾 光世) est un réalisateur et illustrateur japonais né le 26 septembre 1911 et mort le 24 août 2010.

Initialement peintre d’enseignes, il commence à dessiner des animations en 1930, il vivait à Tokyo. il réalise des courts-métrages de propagande communiste diffusés clandestinement tels que Sankichi no Kūchū Ryokō, pour une société de production issue de mouvements artistiques avant-gardistes prolétaires. En 1931, il est arrêté et torturé.

Sorti après vingt-et-un jours de détention, il rencontre Masaoka Kenzō et rejoint sa société pour devenir son assistant. Masaoka lui enseigne la technique sur cellulo et l’adjonction du son. Mitsuyo travaille avec lui sur le premier film non muet du Japon, Chikara to Onna no Yo no Naka. En 1933, il fonde son propre studio d’animation, nommé Seo hassei manga (瀬尾発声漫画) où il réalise des films sur le personnage de Norakuro. En 1937, il rejoint le studio Geijutsu Eigasha. S’inspirant de la technique de caméra multiplane de Walt Disney sur Blanche-Neige et les Sept Nains, il réalise Ari-chan en 1941, le premier film d'animation japonais à utiliser entièrement une caméra multiplane.

Pendant la seconde guerre mondiale, il réalise ses deux films les plus connus, Momotarō no Umiwashi, commandé par la marine de guerre japonais, qui sort en 1942. Fort du succès de ce premier film, la marine lui alloue un budget conséquent pour une suite. Il rejoint la Shochiku, où travaille Masaoka et il réalise cette suite nommée Momotarō: Umi no Shinpei, le premier long métrage d’animation japonais (son premier film Momotaro avait été présenté à l’époque comme le premier long-métrage d’animation du Japon, mais ne durant que trente-sept minutes, on le considère a posteriori comme moyen-métrage et sa suite de soixante-quatorze minutes comme premier long-métrage d’animation japonais). Cependant, quand le film fut prêt, les bombardements des grandes villes par les États-Unis retardèrent sa sortie à avril 1945, dans quelques salles épargnées de la destruction avec très peu de public.

Après la guerre, il rejoint Nihon Manga Eigasha en 1947 et réalise le film pro-démocratie Ōsama no Shippo, dont la production se voit perturbée par de nombreuses difficultés financières. Il devient la plus grosse production de l’histoire de l’animation japonaise, avec un coût s’élevant à six millions de yens. Une fois le film terminé en octobre 1949, Yonemoto Ukichi, président de la Tōhō à ce moment, censée diffuser le film, le considère trop gauchiste et se rétracte comme distributeur. Ce revirement provoque la faillite de Nihon Manga Eigasha et Seo Mitsuyo, estimant le métier d'animateur trop difficile en cette période, se convertit en illustrateur de livres pour enfants, sous les noms de plume Seo Mitsuo (瀬尾光男 ou Seo Taro(せお・たろう).

 

 

Sources: wikipedia anglais et japonais, dépliant de la rétrospective "Aux sources de l'animation japonaise : des années 20 aux années 50" de la MCJP

Œuvres disponibles

Films d’animation

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.